Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié

Activité image
Activité Entete

Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié

Résidence
Du 8 au 15 mai 2020

Installation performative 
Le samedi 16 mai 2020 de 14 h à 16 h
Le public est invité à interagir avec l'artiste

En collaboration avec le Festival Accès Asie

Partenaires de création depuis 20 ans, OBORO et le Festival Accès Asie s’associent une nouvelle fois dans le cadre du séjour de production et de diffusion Intervalles afin de présenter l’œuvre immersive Approchez, je vous raconterai ce que j’ai oublié de l’artiste An-Laurence Higgins.

Dans cette œuvre de performance participative, An-Laurence raconte les histoires de son adoption, de sa naissance en Chine à son arrivée au Québec. La performance incarne une mémoire collective propre aux personnes adoptées en Chine pendant l’application de la politique de planification des naissances (mieux connue en Occident comme la politique de l’enfant unique).

Dans une salle remplie d’artéfacts de cette mémoire collective, le public pourra aller directement à la rencontre de l’artiste, assise à une table au centre de la pièce, pour écouter son histoire.

Par la création médiatique et le contact direct et instantané avec le public, An-Laurence cherche à solubiliser son identité actuelle avec son vécu oublié. Une réflexion délicate et actuelle sur l’identité complexe des personnes adoptées.

Activite Bas de page

An-Laurence Higgins

An-Laurence Higgins (An Yuan 安媛, née en Chine) est une artiste et musicienne dont la pratique intègre la performance et le multimédia. Son plus récent projet en tant que musicienne et productrice indépendante est le concert féministe Émergences (f.pl.) (2019), présentant des œuvres originales multimédia de compositrices émergentes de Montréal et de Toronto. Depuis un événement marquant l’obligeant à réévaluer la place de son adoption dans sa vie, An-Laurence s’est servie de l’art et de l’autoethnographie pour explorer son identité et chercher un sens à son expérience d’adoption, en créant notamment l’installation multimédia interactive Confidences en trois temps (2018) et le court-métrage expérimental D’où viens-tu? (2019).  S'intéressant principalement à l'aspect relationnel de l'art, des œuvres et du processus créatif, An-Laurence est inspirée par des sujets comme l'identité, la communication et le vivre-ensemble. Elle est fortement attirée par l'interactivité entre les œuvres et le public, et poursuit actuellement son travail de recherche-création sur l’identité et sur l’adoption en Chine.