Asservissements & Générateur stochastique

© J-P Gauthier, 2020

Activité image

© J-P Gauthier, 2020

Activité Entete

Asservissements & Générateur stochastique

Exposition à venir, en partenariat avec ELLEPHANT

Initialement prévue aux mois d’avril et mai 2020, l’exposition Asservissements & Générateur stochastique de l’artiste Jean-Pierre Gauthier a dû être reportée en raison des mesures de confinement liées à la COVID-19. Afin de vous (et nous) faire patienter jusqu’à la présentation de celle-ci, l’artiste et OBORO vous offrent un aperçu vidéo de son installation Générateur stochastique, repensée afin qu’elle puisse être activée par le public sans contact des mains.

« En mathématique comme en musique, un processus stochastique en est un qui relève d’au moins une variable aléatoire. Dans cette boîte à musique qui se présente en console de jeu de hasard interactif, l’aléatoire tient entre autres à ce que la composition est laissée partiellement aux mains du public. Les sons analogues créés par la rotation des poignées sont transmis puis modulés par une programmation audionumérique héritière de la musique générative. Trois pistes distinctes se superposent, dérivent et s’entrelacent dans un acousmonium de tuyaux ABS. Les hautes fréquences pendent du plafond de la petite salle tandis que les basses s’érigent du sol pour créer une spatialisation intime. Le public, au gré de l’activation des manettes, des capteurs cinétiques et des boutons colorés, participe également aux aléas de cet arrangement, déjoue le système, provoque des accidents, devient interprète. Les sonorités s’éloignent de leur source jusqu’à s’en dissocier, alors que les chuchotements d’étranges moineaux et les sifflements de merles d’outremer envahissent les galeries. »

- Charlotte Lalou Rousseau, extrait du texte de l’opuscule de l’exposition Asservissements & Générateur stochastique

 

Ce projet sera présenté dans le cadre d’un partenariat entre OBORO et la galerie ELLEPHANT à Montréal. Les dates de l’exposition seront annoncées suivant l’évolution de la situation.

Activite Bas de page

Jean-Pierre Gauthier

À travers des dispositifs visuels, sonores et cinétiques, Jean-Pierre Gauthier fait se rencontrer de façon poétique le hasard, le contrôle, le désordre, le chaos, l’accident. Il déconstruit, détourne, assemble, bricole, mais aussi il fabrique et compose. Dans ses installations les sons et les formes se déploient de manière envahissante et tentaculaire. Plutôt systémiques que robotiques, ses œuvres sont conçues comme des systèmes interconnectés et réactifs où les publics ont les rôles de déclencheurs et de générateurs. Ces installations ont une dimension performative ; elles se déploient, s'activent, s’affolent, s'affairent, s’égosillent, s'usent, s'arrêtent. Son travail a été présenté lors de plusieurs manifestations dédiées aux arts numériques, entre autres Transmediale (Berlin, 2006), Electrohype (Lund, 2006), Tonspur (Vienne, 2010), FILE (Sᾶo Paulo, 2012) International Triennial of New Media Art (Pékin, 2014)et Elektra (Montréal, 2019). Des expositions individuelles et collectives ont également eu lieu en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie. Gauthier est récipiendaire de nombreux prix tels que le Prix Sobey pour les arts en 2004, le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton en 2006 ainsi que le Prix Louis-Comtois en 2012. L’artiste est représenté par ELLEPHANT à Montréal.