Beautiful Creatures [Belles bêtes]

© K. Waldron, 2010

Activité image

© K. Waldron, 2010

Activité Entete

Beautiful Creatures [Belles bêtes]

Exposition
du 9 mars au 13 avril 2013

Vernissage
le samedi 9 mars à 17 h
(quelques bouchées carnées préparées par l’artiste pour l’occasion seront servies, ainsi que quelques options végétariennes)

Table ronde
le jeudi 14 mars à 14 h
Autopsie du mangeur (la suite) : la nourriture et la mort dans les arts et la littérature (en continuité avec ORANGE 2012)
animée par Geneviève Sicotte, avec Mélanie Boucher, Élise Desaulniers, Karine Hubert, Ianik Marcil et Kim Waldron
Librairie Raffin, 6330, rue Saint-Hubert, Montréal
[en savoir plus]

« Dans le but de comprendre comment les animaux sont transformés en viande pour la consommation humaine, je me suis mise à la place de l'abatteur, du boucher et du cuisinier lors d'une résidence d'un mois au English Harbour Art Centre, à Terre-Neuve. J'y ai produit une série de photographies documentaires qui questionnent le décalage qui existe entre la nourriture que l'on mange et les animaux qui sont à l'origine de cette nourriture. La tête de chaque animal a été empaillée et montée tel un trophée. » - K.W.

Activite Bas de page

Kim Waldron

La pratique artistique de Kim Waldron fait fréquemment usage de l’autoportrait en tant que prise de position à propos de divers enjeux sociaux contemporains. Au fil des années, son travail a su interroger le rôle de l’image et l’importance du contexte comme discours, tout en soutenant que la réalité est toujours une construction. Le cadre conceptuel de ses séries photographiques repose habituellement sur les frontières qui définissent la réalité et la fiction. Si l’autoreprésentation est extrêmement importante dans son travail, l’utilisation de divers contextes pour construire ses narrations l’est tout autant. Kim Waldron est née à Montréal, Canada. Elle a obtenu un diplôme de l’université NSCAD en 2003. Ses œuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions, notamment au Musée régional de Rimouski, à la Galerie 44, Œil de Poisson, Vu, Galerie Occurrence, Eyelevel Gallery, Eastern Edge Gallery, Art Gallery of Windsor ainsi qu’à La Centrale Galerie Powerhouse. Elle a effectué une résidence à Vienne, offerte par le Ministère autrichien, et à Terre-Neuve, offerte par le English Harbour Arts Centre.