Cantos para los insaciables [work in progress]

© N. Bostick, 2019

Activité image

© N. Bostick, 2019

Activité Entete

Cantos para los insaciables [work in progress]

Performance aux Ateliers Jean Brillant
jeudi 26 septembre 2019, 20 h

Résidence à OBORO
du 11 au 18 septembre 2019

Dans le cadre de VIVA! Art Action du 23 au 28 septembre 2019

      

Alejandro tente de construire un pont reliant l’expérience mystique à une insatiabilité tempérée par la dépendance. À travers l’écoute profonde, il puise dans le trauma intergénérationnel ancré dans le système nerveux. Le nomadisme et l’exil forment des maillons complexes qui tissent une matrice mnémonique. À partir d’improvisations somatiques et de répétitions, il renoue avec la vacuité afin que son corps soit un conduit pour la conscience, faisant écho aux danses de possession ancestrales. Sa musique, allant de voyages vocaux oniriques à des répétitions incessantes d’échantillons sonores dénaturés, est une polyphonie d’archétypes. Son mouvement revisite territoires et objets avec un rapport tantôt physique, tantôt énergétique, tantôt rationnel, tantôt imaginaire, afin de forger de nouveaux liens synaptiques et restructurer le système nerveux. Cette myélinisation soutient l’émergence de nouveaux mythes ouvrant des avenirs. Ce processus met en relief le désert spirituel de la société occidentale, tout en démythifiant l’idéologie contemporaine. C’est une quête de fragments perdus, une ardeur de retrouver l’orgasme cosmique. 

Activite Bas de page

Alejandro Sajgalik

Artiste interdisciplinaire et travailleur énergétique, Alejandro Sajgalik est un descendant de sang agité. Sa pratique actuelle honore le potentiel transformateur d’un enracinement profond éphémère, explorant musique et performance et leur intégration. Puisant dans son expérience avec le mouvement somatique, l’architecture, la sociologie, la musique expérimentale, et l’idéologie queer, il plonge dans l’écoute profonde afin de consciemment désidentifier le corps de la mémoire. Son œuvre comprend vidéos, installations et écrits. Il détient une licence en architecture et une maîtrise en sociologie urbaine.