Condoléances Effort_liminal_sans_titre

© G. Staats, 2010

Activité image

© G. Staats, 2010

Activité Entete

Condoléances Effort_liminal_sans_titre

Exposition
Condoléances
effort_liminal_sans_titre

du 18 janvier au 19 février 2011

Performance
le samedi 15 janvier 2011 à 17 h
10$ - Admission générale

Cette exposition est présentée conjointement avec articule, dont le vernissage et la discussion avec l'artiste et l'invitée Martha Langford auront lieu le vendredi 14 janvier 2011 à partir de 19 h.

D'abord performance en temps réel, puis archive électronique présentée sous forme de vidéo dans l'espace de la galerie, effort_liminal_sans_titre est la première d'une série de tentatives amorcée par Greg Staats dans le but de redéfinir sa relation au concept haudenosaunee [iroquois] de condoléances. Il y reconsidère l'esthétique de guérison de ce rituel ancestral, de même que ses effets sur les endeuillés et ceux qui les entourent.

Utilisant l'écran comme interface à même l'œuvre et sa trace, Staats explore le vide émotionnel laissé par la perte de sa langue mohawk, et la vision du monde qui en découlait. Son corps devient le site d'exploration d'une réciprocité métaphysique alors qu'il tente d'énoncer quatorze phrases choisies intuitivement parmi 3 des 4 parties de la cérémonie des condoléances, connue sous le nom de Rituels de deuil : Le long du trajet, Essuyer leurs larmes (allocution revivifiante) et À la frontière des bois ou Près des arbustes épineux.

Staats exécute devant le public une performance autofilmée (et enregistrée) lors de laquelle soupirs et hésitations trahissent ses vulnérabilités pendant qu'il essaie de corriger son élocution. Un dialogue sous-jacent apparaît peu à peu, révélant la peur de l'artiste face à sa perte d'identité. Cet état d'esprit se retrouve également dans la corde sombre et codifiée du wampum, tandis que l'écran en devient le support mnémonique. À travers l'effort de transposition orale de sa langue maternelle, l'artiste se retrouve ainsi confronté autant à lui-même qu'à la difficulté de l'exécution.

Activite Bas de page

Greg Staats

Greg Staats est un photographe et un vidéaste originaire d'Ohsweken (Ontario). Ses travaux abordent le langage, la mnémonique et le monde naturel. Ils ont fait l'objet d'expositions individuelles (Kitchener-Waterloo Arts Gallery, Tom Thomson Memorial Art Gallery, Mercer Union, Kelowna Art Gallery et Gallery TPW) et collectives (entre autres à la Galerie d'art d'Ottawa, au Musée canadien de la photographie contemporaine, au Musée des beaux-arts du Canada et au Musée d'art contemporain canadien). Staats est lauréat du Prix du duc et de la duchesse d'York en photographie. Il a récemment effectué deux résidences thématiques en arts visuels autochtones, Archive Restored (2009) et Towards Language (2010), au Banff Centre for the Arts. Une exposition individuelle de son travail est prévue en 2011 au McMaster Museum of Art de Hamilton, Ontario.