Contrainte/Restraint

© L. Bambozzi, 2007

Activité image

© L. Bambozzi, 2007

Activité Entete

Contrainte/Restraint

avec Lucas Bambozzi, Nicole Franchy, Leandro Lima & Gisela Motta, José Carlos Martinat, Rodrigo Matheus, Amilcar Packer, Rolando Sánchez et Gabriel Acevedo Velarde

Exposition
du 7 novembre au 12 décembre 2009

Vernissage
le samedi 7 novembre 2009 à 17 h

une production du Groupe Molior

À la suite du succès remporté par les expositions Inside (Paço das Artes, Brésil, 2008) et Transitions/Transiciones (Centro Cultural de Lima, Pérou, 2008) ainsi que les nombreuses collaborations développées avec ces deux pays, Le Groupe Molior organise une exposition d’artistes péruviens et brésiliens à Montréal présentée à OBORO et à la Maison de la culture Marie-Uguay.

Ce projet d'exposition réunit trois commissaires de la relève – Miguel Zegarra (Lima), Kiki Mazzucchelli (São Paulo) et Julie Bélisle (Montréal) – qui ont effectué conjointement une sélection d’artistes des nouveaux médias en provenance du Pérou et du Brésil. Quatre œuvres péruviennes et quatre œuvres brésiliennes ont été sélectionnées en rapport avec la thématique de la contrainte et de ses effets de contrôle dans la vie de tous les jours dans ces deux pays d’Amérique du Sud.

L’idée de départ est de montrer ce que les contextes brésilien et péruvien, sous leurs aspects culturel, social et politique, ont de commun à l’égard de l’utilisation des technologies médiatiques. Lima, capitale du Pérou, propose un nouveau paradigme de modernité, marqué par le paradoxe : chaos, pauvreté, accessibilité généralisée de la technologie, piratage de produits technologiques, bâtiments historiques recyclés en lieux modernes. Tous les indices de la complexité socio-économique du pays s’y trouvent concentrés. Tandis que São Paulo est le centre financier et commercial du Brésil. C’est un lieu où coexistent une pauvreté et une richesse extrêmes. Les deux villes semblent partager cette coexistence de situations paradoxales sur lesquelles les forces de la modernité et de la précarité s’exercent sans cesse, ce qui se reflète dans bon nombre des œuvres qui composent l’exposition.

Activite Bas de page

Lucas Bambozzi

Lucas Bambozzi est un artiste des nouveaux médias de São Paulo. Au cours des dernières années, ses travaux ont été présentés dans de nombreuses expositions personnelles et collectives, et ce, dans plus de 40 pays. Artiste invité au CAiiA-STAR Centre, il a mené une recherche sur l'omniprésence des systèmes informatiques et sur la notion du privé dans l'environnement des réseaux. Il a complété ses études de maîtrise en 2006 à l'Université de Plymouth au Royaume-Uni. Parmi ses projets de commissariat, on compte Life Goes Mobile (2005) et arte.mov – International Mobile Art Festival (2006-2009). M. Bambozzi a fait partie de collectifs d'artistes tels que FAQ/feitoamãos et Cobaia, avec lesquels il a réalisé des performances vidéo et des interventions médiatiques dans les lieux publics. Il a présenté ses œuvres dans les expositions Interconnect, au ZKM (Karlsruhe, Allemagne, 2006); Pensée Sauvage – on Freedom, au Frankfurter Kunstverein (Allemagne, 2007); Emergentes, au LABoral (Gijón, Espagne, 2007-2008); et RE:akt!, à la galerie ŠKUC (Ljubljana, Slovénie, 2009). Il est représenté par la Luciana Brito Galeria à São Paulo.

Nicole Franchy

Nicole Franchy est née à Lima en 1977. Elle est diplômée de la Escuela Superior de Bellas Artes Corriente Alterna (médaille d’argent). Son champ d’études était les logiciels interactifs au Centro Fundación Telefónica de Lima. Elle effectue actuellement des études de maîtrise au HISK (Higher Institute for Fine Arts) à Gand, en Belgique. Parmi ses récentes expositions personnelles, on compte Patron 3.15 H9 à Vértice Galería de Arte (Lima, 2008), Espacios Compartidos au Centro Cultural Ricardo Palma (Lima, 2006) et Urbania à la Galería 5006 (Buenos Aires, 2007). Ses œuvres ont été présentées dans plusieurs expositions collectives récentes telles que Des-habitables (exposition itinérante, Lima et Madrid, 2009), La construcción del lugar común au Museo de Arte Contemporáneo (Lima, 2008), Frontera / under the skyline à Vértice Galería de Arte (Lima, 2007), Buenos Aires Photo au Palais de Glace de Buenos Aires (2006 et 2007), et Método de Duda à la Galería Artco (Lima, 2003). Elle a remporté plusieurs prix, dont le premier prix de photographie Humboldt/Goethe Institute (Lima, 2002). Elle a été finaliste au X Concurso de Artes Visuales « Pasaporte para un Artista » / Embajada de Francia (Lima, 2007), et à la Unión Latina Prize (2008). L’artiste vit et travaille à Rome et en Belgique.

Leandro Lima & Gisela Motta

Leandro Lima et Gisela Motta sont tous deux nés à São Paulo en 1976. Ils ont acquis leur formation en arts visuels au FAAP à São Paulo de 1996 à 1999 et travaillent en partenariat depuis cette époque. Ils ont présenté leurs œuvres dans de nombreuses expositions personnelles telles que Sob Controle (2009) et Vivendo (2006) à la Galeria Vermelho (São Paulo), et Foreign Element, au terme d’une résidence de trois mois au HIAP d’Helsinki (2007). Ils ont aussi participé à des expositions collectives, dont la 10a Bienal Habana (La Havane, 2009); We Used to Be Painters, Plan 9 (Bristol, 2008); I/Legítimo, au MIS (São Paulo, 2008); et Aktuelle Videokunst aus Brasilien, au KW Institute for Contemporary Art (Berlin, 2007). Lima et Motta ont effectué une résidence d’artistes de trois mois en Grande-Bretagne en 2008, grâce au programme Artist Links du British Council. Les deux artistes ont obtenu des prix prestigieux, notamment le Marcantonio Vilaça Prize et la Incentive bursary de la compétition Sergio Motta Art & Technology Awards en 2004. Ils sont représentés par la Galeria Vermelho à São Paulo.

José Carlos Martinat

José Carlos Martinat est né à Lima en 1974. Il a étudié les arts, la conception sonore et les logiciels interactifs à l’Instituto Antonio Gaudí – Centro de la Fotografía. Il a participé à de nombreuses expositions collectives, notamment la 7a Bienal do Mercosul (2009), la 2da Trienal Poli/Gráfica de San Juan (2009), MALI Contemporáneo au Museo de Arte de Lima (2009), Emergentes au LABoral de Gijón, Espagne (2008) et à la Fundación Telefónica de Buenos Aires et de Lima (2008-2009), 10°00 S / 76°00 W à la Galeria Leme de São Paulo (2007), Doppelgänger: El doble de la Realidad au MARCO Museo de Arte Contemporáneo de Vigo en Espagne (2007), au 9e Festival international de vidéo, d’art et d’électronique de Lima (VAE, 2005), au Festival mondial de la vidéo d’Amsterdam (2004) et à l’exposition Vía Satélite. Panorama de la fotografía y el video en el Perú contemporáneo (exposition internationale itinérante, 2004-2006). M. Martinat a obtenu le prix d’encouragement aux productions nouvelles au concours Vida 7.0 Arte y Vida Artificial de la Fundación Telefónica, à Madrid en Espagne (2004). Il est représenté par la Galeria Leme à São Paulo et la Revolver Galería à Lima. Il vit et travaille à Lima.

Rodrigo Matheus

Rodrigo Matheus est né en 1974 à São Paulo. Il a complété un baccalauréat en multimédia à la Faculté des Arts et Communications de l’Université de São Paulo et présenté son travail un peu partout au Brésil et à l’étranger. En 2008, il a fait une exposition solo à la Galeria Fortes Vilaça de São Paulo et a participé à l’exposition collective Looks Conceptual or How I Mistook a Carl Andre for a Pile of Bricks, à la Galeria Vermelho (São Paulo), ainsi qu’au festival Images, à l’Art Gallery de l’Université York, de Toronto. L’artiste a aussi récemment participé à plusieurs expositions collectives, telles Arquivo Geral, au Centro de Arte Hélio Oiticica (Rio de Janeiro, 2006); MAM na OCA, au pavillon OCA (São Paulo, 2006); et Paradoxos Brasil, exposition itinérante présentée successivement à Rumos Artes Visuais, à l’Instituto Itaú Cultural de São Paulo, au Centro Dragão do Mar Arte e Cultura de Fortaleza, au Museu de Arte Contemporânea de Goiânia et au Paço Imperial de Rio de Janeiro (2005 et 2006). Rodrigo Matheus est représenté par la Galeria Fortes Vilaça, à São Paulo.

Amilcar Packer

Amilcar Packer est né à Santiago, au Chili, en 1974. Il a complété ses études de philosophie à l’Université de São Paulo en 1999. De 1998 à 2001, il a étudié avec Eduardo Brandão à l’école d’art Terceiro Andar. Il a présenté ses œuvres au cours d’expositions solo telles que Entre, à l’Usina do Gasômetro (Porto Alegre, 2009); Polisemiose, au Centro Cultural Banco do Brasil (São Paulo, 2006); et Grave, à la Galeria Vermelho (São Paulo, 2005). Il a également participé à plusieurs expositions collectives telles que la 2nd Thessaloniki Biennale of Contemporary Art (Thessaloniki, 2009); Tipos móviles, 2da Trienal Poli/Gráfica de San Juan (Porto Rico, 2009); Farewell to Post-Colonialism, Third Guangzhou Triennial, Time Museum/Guangdong Museum of Art (Guangzhou, 2009); Interrogating Systems, CIFO Grants and Commissions Exhibition (Miami, 2008); Geração da Virada, Instituto Tomie Ohtake (São Paulo, 2006); Con los Ojos del Otro, Centro Cultural de España (Montevideo, 2006); et la Biennale de Sydney (2004). Amilcar Packer est représenté par la Galeria Vermelho de São Paulo.

Rolando Sanchez

Rolando Sánchez est né à Lima en 1974. Il est diplômé de la Escuela Nacional de Bellas Artes de Lima et de la faculté de génie électronique de la Pontificia Universidad Católica del Perú, établissement où il enseigne actuellement. Il a participé à plusieurs expositions collectives, telles que Homo Ludens Ludens au LABoral (Gijón, Espagne, 2008), le Videt ‘08 Festival Internacional de videoart de Vilafranca del Penedés (Barcelone, Espagne, 2008), la Bienal iberoamericana de videocreación y arte digital Inquieta Imagen V au Museo de Arte y Diseño Contemporáneo (San José, Costa Rica, 2007), le 3e Festival d’art électronique (Rosario, Argentine, 2006), le 10e Festival international de vidéo, d’art et d’électronique (Lima, 2006), le 2e Festival d’art électronique 404 (Rosario, Argentine, 2005), Break 2.3 New Species (Ljubljana, Slovénie, 2005), Artware 3 au Centro Cultural de la Universidad Católica (Lima, 2005), et Softmachine à la Galería Artco (Lima, 2005). M. Sánchez s’est vu décerner un prix à la IIIe Exhibition of Digital Art (catégorie installation vidéo, Santa Fe, Argentine, 2006) et le premier prix au Metropolitan Contest for Young Visual Artists (Lima, 2006). Il vit et travaille à Lima.

Gabriel Acevedo Velarde

Gabriel Acevedo Velarde est né à Lima en 1976 et s’est formé à la Universidad de las Américas Puebla, au Mexique, en cinéma et en photographie. Parmi ses expositions solo, mentionnons Quorum Power, au Museo Carrillo Gil (Mexico, 2009); No matter what happens to you, we will keep growing à la Y Gallery, Queens (New York, 2008); Incorporación, desprendimiento à la Galería OMR (Mexico, 2008); Marathon à la Galeria Leme (São Paulo, 2008); et Sinapsis Insurrección à la Sala de Arte Público Siqueiros (Mexico, 2006). Parmi ses expositions collectives figurent MALI Contemporáneo, au Museo de Arte de Lima (2009); la Triennale de Guangzhou, au Guangdong Museum of Art (Chine, 2008); I/Legítimo au Paço das Artes / Museu da Imagem e do Som (São Paulo, 2008); The Culture Clash, Working Rooms Project Space (Londres, 2008); Fuck you human à la Maribel Lopez Gallery (Berlin, 2008); Zoótropo au Museo de Arte Moderno (Mexico, 2008); Panorama 2007 au Museu de Arte Moderna (São Paulo); FACE-UP à la Galerie Adler (New York, 2007); Geopolíticas de la Animación au Centro Andaluz de Arte Contemporáneo (Séville, 2007); En Perfecto Desorden au Museo de Arte Reina Sofía (Madrid, 2007); la 4e Biennale internationale des arts des médias de Séoul (2006); et Contemporary Video Art from Brazil à la Galerie Adler (Francfort, 2006). Il a été récompensé par la Fundación Jumex (2007), la Rockefeller Foundation (2006) et la American Center Foundation (2007) et a reçu une mention honorifique au 15e Festival Videobrasil. Gabriel Acevedo Velarde est représenté par la Galeria Leme de São Paulo. Il vit à Berlin.

Julie Bélisle

Julie Bélisle détient une maîtrise en muséologie et travaille à la Galerie de l’UQAM depuis 2004. Elle poursuit des études de doctorat en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal, dans le cadre desquelles elle s’intéresse aux processus d’accumulation dans l’art contemporain, une spécialisation qui l’a amenée à participer à divers projets de recherche en anthropologie. Elle a publié des textes dans plusieurs revues et catalogues d'exposition et effectuait, en 2007-2008, une résidence d'écriture au 3e impérial (Granby, Québec). Elle a également participé au commissariat de l’exposition Basculer présentée à la Galerie de l’UQAM en 2007, conçu La science dans l’art, une exposition virtuelle réunissant des œuvres de 32 artistes canadiens, et assumé le commissariat d’une exposition sur le travail de l’artiste Monique Régimbald-Zeiber présentée en Europe en 2008.

Kiki Mazzucchelli

Kiki Mazzucchelli est commissaire indépendante et auteure, et partage son temps entre Londres et São Paulo. En 2009, elle a organisé l’exposition solo de Jonathas de Andrade à la Galeria Marcantonio Vilaça de Recife, présentée sous le titre Tropical Hangover, et une exposition sur papier dans le magazine Carnation de São Paulo. Cette même année, la Fundación Gilberto Alzate Avendaño de Bogotá, en Colombie, lui a offert une résidence de deux mois comme conservatrice internationale. On lui doit aussi, parmi d’autres présentations récentes, l’exposition collective Looks Conceptual or How I Mistook a Carl Andre for a Pile of Bricks pour la Galeria Vermelho de São Paulo, l’exposition Brasília Teimosa de la photographe Barbara Wagner à l’Institute of Contemporary Arts de Londres, et l’exposition d’œuvres sonores OIDARADIO au Paço das Artes de São Paulo. Elle a été publiée dans plusieurs publications, dont Bravo!, Cultura & Pensamento, ArtPress, Flash Art et d’autres encore, ainsi que dans divers catalogues d’expositions. Mme Mazzucchelli est correspondante au Royaume-Uni pour le magazine espagnol ArteContexto, membre du groupe de conservateurs externes du Centro Cultural São Paulo (CCSP), et a été membre du jury du festival Technology Connections produit par l’Instituto Sergio Motta (São Paulo, juin et juillet 2008).

Miguel Zegarra

Miguel Zegarra est né à Lima en 1979 et a fait un baccalauréat en histoire à la Pontificia Universidad Católica del Perú. Depuis 2007, il est commissaire à Vértice Galería de Arte, à Lima. De 2004 à 2006, il a été co-commissaire de l’exposition itinérante internationale intitulée Vía Satélite. Panorama de la fotografía y el video en el Perú contemporáneo, présentée à Buenos Aires, Mexico, Montevideo, Santiago, San José et Lima. Depuis 2004, il est commissaire pour le Festival international d’art vidéo et d’art électronique. Il a été en outre commissaire pour l’installation vidéo de l’artiste Patricia Bueno, qui a représenté le Pérou à la 52e Biennale de Venise, en 2007. Parmi les expositions qu’il a organisées récemment, citons La generación del espectáculo: Arte peruano contemporáneo (Galería Kiosko, Bolivie, 2009); En tránsito al paraíso: Imaginarios de la migración (Vértice Galería de Arte, 2009); La construcción del lugar común (Museo de Arte Contemporáneo, Lima, 2008); et Zona de desplazamientos: Videoarte peruano contemporáneo (MAMba Museo de Arte Moderno de Buenos Aires, 2007). Il a publié dans divers magazines dont Third Text (Londres), Contemporary (Londres), Arte Al Día International (Buenos Aires) et Artmotiv (Lima). Il a récemment fait partie du jury qui a choisi les œuvres représentant le Pérou à la Xe Biennale internationale de Cuenca (Équateur, 2009).