Des gens comme nous : Les potins de Colin Campbell

Colin Campbell, The Temperature in Lima (La Température à Lima), 1976, production still, courtesy of the estate of Colin Campbell.

Activité image

Colin Campbell, The Temperature in Lima (La Température à Lima), 1976, production still, courtesy of the estate of Colin Campbell.

Activité Entete

Des gens comme nous : Les potins de Colin Campbell

Commissaire(s) : 

Table ronde

avec le commissaire Jon Davies, Nelson Henricks et Dayna McLeod
le samedi 13 novembre 2010 à 15 h
(en anglais, questions et réponses bilingues)

La rétrospective Des gens comme nous : Les potins de Colin Campbell retrace la carrière de Campbell de sa première bande True/False (1972) jusqu'à son oeuvre ultime, Que Sera Sera (2001). Il s'agit de la première exposition majeure de ce pionnier de la vidéo canadienne depuis sa mort en 2001. Organisée par le commissaire Jon Davies, cette exposition circule au Canada et s'accompagne d'un catalogue bilingue.

Pour Colin Campbell, l'art découlait avant tout d'une activité entre amis et amants dans le jeune milieu artistique se développant à Toronto au cours des années 1970 et 1980. Ses vidéos artisanales sont un collage d'histoires à dormir debout, de rumeurs, de conversations et de rêveries glanées dans sa vie quotidienne. Les personnages qu'il crée et habite nous confient secrets et récits, façonnant autour d'eux des mythologies complexes et fascinantes.

Grâce à la vidéo, Campbell potine avec un cercle social réel qu'il recrée ensuite avec des personnages fictifs. Ces derniers prennent une forme tangible lorsque les bandes, une fois visionnées par le public, engendrent des discussions animées à leur sujet. Ironiques, irrévérencieuses et ambiguës, toujours complices de la mutation amusante des genres et des désirs, les vidéos de Campbell montrent comment, dans le monde social, l'identité est affaire de représentation et de diffusion.

[Adaptation du texte de Jon Davies]

L'exposition Des gens comme nous : Les potins de Colin Campbell est organisée et mise en circulation par Oakville Galleries, et est notamment rendue possible grâce à la contribution du Programme d'aide aux musées de Patrimoine canadien.

Activite Bas de page

Colin Campbell

Né à Reston au Manitoba en 1942, installé à Toronto depuis 1973, Colin Campbell est l'un des artistes pionniers de la vidéo au Canada. Il a obtenu son baccalauréat en beaux-arts de l'Université du Manitoba (Médaille d'or) et sa maîtrise en beaux-arts de la Claremont Graduate School en Californie. Il a contribué activement au mouvement des centres d'artistes autogérés du Canada et, par la suite, au soutien des personnes atteintes du SIDA. Il a enseigné à l'Ontario College of Art puis à l'Université de Toronto. Il a exposé ses oeuvres à l'échelle internationale depuis le milieu des années 1970, y compris à la Biennale de Venise en 1980. En 1990, la Winnipeg Art Gallery a organisé une rétrospective de ses bandes vidéo (1972-90) envoyée en tournée nationale. Son premier film, Skin, a ouvert le Festival of Festivals à Toronto, en 1991. Colin Campbell est décédé le 31 octobre 2001, à Toronto.

Jon Davies

Établi à Toronto, Jon Davies est auteur et commissaire. Ses écrits ont notamment été publiés dans C Magazine, Canadian Art, GLQ, Animation Journal et Cinema Scope. Il a collaboré à des livres sur le réalisateur Todd Haynes et sur les artistes Luis Jacob, Daniel Barrow, FASTWÜRMS et Candice Breitz. Les éditions Arsenal Pulp Press ont récemment publié son ouvrage portant sur Trash, un film d'Andy Warhol et de Paul Morrissey réalisé au cours des années 1970. Il a été commissaire de nombreuses programmations de films et de vidéos pour Pleasure Dome – il fait partie du comité de programmation – et pour d'autres événements à Toronto et ailleurs. Il est présentement assistant-commissaire à la Power Plant Contemporary Art Gallery où il a codirigé l'exposition Ryan Trecartin: Any Ever.

Nelson Henricks

Nelson Henricks est né à Bow Island en Alberta et est diplômé du Alberta College of Art and Design (1986). En 1991, il s'est installé à Montréal où il a obtenu un baccalauréat de l'Université Concordia (1994). Musicien, écrivain, commissaire et artiste, Henricks est mieux connu pour ses oeuvres vidéo qui ont été présentées à travers le monde. Le MoMA à New York a accordé une attention particulière à ses videos dans le cadre de la série Video Viewpoints. Ses textes ont été publiés dans les revues Fuse, Public et Coil, et dans les anthologies So, To Speak (Éditions Artexte, 1999), Lux (YYZ Press, 2000) et Caught in the Act (YYZ Press, 2004). Henricks a été récipiendaire du prix Bell Canada d'art vidéographique (2002), et du Board of Governors' Alumni Award of Excellence de l'Alberta College of Art and Design.

Dayna McLeod

Dayna McLeod est une artiste de la vidéo et de la performance dont les œuvres abordent avec un humour mordant toutes sortes de questions sociales complexes et brûlantes. Elle a présenté ses performances dans plusieurs endroits, et ses bandes vidéo ont tourné dans plusieurs pays d'Europe et d'Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu'à la télévision à quelques reprises. Elle a bénéficié d'un soutien financier pour ses projets vidéo du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec.