Don't leave me... I am still alive

© K. Baker, 2013

Activité image

© K. Baker, 2013

Activité Entete

Don't leave me... I am still alive

Avec la participation de la musicienne Janet Lumb

Séjour
du 5 au 9 mai 2014

Performance
le vendredi 9 mai à 17 h 30 

Billets en vente à OBORO (5$) 
à partir du 29 avril 2014.
Achat en personne du mardi au samedi, de midi à 17 h,
ou par téléphone au 514 844-3250 (carte de crédit seulement).
Pas de réservation possible.

à l'occasion du Festival Accès Asie

Don’t leave me... I am still alive de l’artiste multidisciplinaire syrienne Khadija Baker, une oeuvre médiatique poétique et immersive qui pose un regard sur le sort des enfants violentés dans un contexte de guerre civile.

S’inspirant de la phrase « Don’t leave me... I am still alive » prononcée par une jeune fille syrienne qui a survécu à une récente attaque chimique en Syrie, Khadija Baker mêle projection vidéo, jeux de lumière, musique et performance en direct pour plonger le spectateur au coeur d’un récit touchant. Faisant partie intégrante de son oeuvre d’art médiatique en mettant son corps au profit de celle-ci, Baker appelle le public à participer activement à son projet. À travers divers symboles forts et évocateurs, l’artiste souhaite donner une voix aux femmes et aux enfants qui sont touchés par la guerre civile. Accompagnée par la musicienne Janet Lumb qui appuie de façon mélodique l’émotion, Baker se fondera aux images et vidéos projetées pour offrir une performance des plus vibrantes.

Avec Don’t leave me... I am still alive, Khadija Baker espère ouvrir la voie à une réflexion sur l’empathie active qui peut mener à des gestes concrets et à une conscience nouvelle. Elle s’interroge également sur le pouvoir de l’art à faire évoluer les causes sociales et à toucher directement les gens. 

Activite Bas de page

Khadija Baker

D’origine syrienne, Khadija Baker est une artiste multidisciplinaire qui crée des installations combinant la vidéo, le textile et le son. Son travail explore les thèmes sociaux et politiques reliés à la persécution, à l’exil et à la mémoire. Issue d’un héritage kurde, Baker a immigré au Canada en 2001 et complété un MFA en Média ouverts à l’Université Concordia. Elle a reçu de nombreux prix, notamment du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Ses oeuvres ont été exposées à Montréal, Toronto, New York, Londres, Berlin, Marseille, Beyrouth, Damas et à la Biennale de Sydney en 2012.

 

Janet Lumb

Ayant longtemps vécu à Toronto, à Vancouver et à Montréal, Janet Lumb est déterminée à défier les frontières géographiques du Canada pour réunir artistes, communautés et publics de manière virtuelle, réelle, soutenue et engageante.