Écouter l’espace public – son, urbanisme et architecture

© C. Stabenow, 2014

Activité image

© C. Stabenow, 2014

Activité Entete

Écouter l’espace public – son, urbanisme et architecture

Marche sonoreconférences, concert et table ronde
lundi 21 au mercredi 23 septembre 2015

 

en collaboration avec le Goethe-Institut, Hexagram et DOCK Berlin

         

Le Goethe-Institut, Hexagram et DOCK Berlin unissent leurs forces pour présenter une série d’événements publics gratuits explorant la relation entre le son, l’art et l’espace urbain.

Trois soirées d’événements inédits sont au programme : La marche sonore de l’artiste Nicolas Dion, qui se déroulera entre le Goethe-Institut et OBORO. Une conférence de Carsten Seiffarth et Carsten Stabenow de DOCK Berlin qui présenteront deux plateformes artistiques allemandes (bonn hoeren et Tuned City) faisant la promotion de la recherche, de la diffusion et de la création d’œuvres sonores liées à l’environnement urbain. Une conférence de l’artiste et penseur berlinois Sam Auinger à propos de sa carte d’écoute de Bonn. Un concert du compositeur Ernst Karel, basé à Boston, intégrant des voix humaines et non humaines provenant d’un environnement urbain. Enfin, une table ronde publique au sujet de la transformation des sons urbains dans l’environnement bâti.

Travers – marche sonore par Nicolas Dion
lundi 21 septembre 2015, de 17 h à 18 h (départ du Goethe-Institut)
Action sonore dans l'espace public se déroulant quelque part entre un point A (le Goethe-Institut) et un point B (OBORO), entre le premier et le deuxième temps.
Présenté par le commissaire Eric Mattson dans le cadre de La Marche (est haute) .11

bonn hoeren : Urban Sound Art depuis 2010 conférence par Carsten Seiffarth, Berlin (en anglais)
lundi 21 septembre 2015, à 20 h
L’art sonore en tant qu’installation a sa propre approche de l’espace public. Il s’agit d’une forme d’art liée à un site et à un temps spécifiques. L’art sonore dans l’espace public a une longue histoire, qui a commencé avec les débuts de l’art sonore dans les années 1960. Consciente de cette réalité historique, l’organisation bonn hoeren à Bonn offre depuis 2010 une résidence de six mois à un artiste sonore reconnu pour créer une œuvre destinée à l’espace public. Le thème change tous les ans et, parmi ceux abordés au cours des dernières années, mentionnons l’art sonore et l’urbanisme, le son et la ville, l’art sonore et le public, l’art sonore et l’architecture ainsi que l’art sonore et le paysage.

Suivi de

Tuned City : Sound and Space in the Urban Context – conférence par Carsten Stabenow, Berlin (en anglais)
Tuned City est une plateforme de recherche sur la relation entre le son et l’espace dans le contexte urbain qui propose une discussion critique sur l’espace urbain à l’intérieur de l’architecture et de la planification urbaine dans le contexte du son et de l’écoute. Cet événement présente des œuvres d’artistes et des approches théoriques examinant d’un point de vue critique les situations urbaines et architecturales aux côtés de leurs implications socio-politiques, tout en réutilisant des espaces existants ou en ouvrant de nouveaux espaces. La première édition de Tuned City – Between Sound and Space Speculation a eu lieu en juillet 2008 à Berlin et elle a réuni près de 100 artistes, architectes et penseurs dans de nombreux lieux. Tuned City se poursuit en tant que plateforme voyageant dans d’autres villes et lieux ayant leurs propres contextes culturels et sociaux. Elle s’intéresse à la façon dont le son et l’architecture sont liés sur les plans pratique et théorique.

- -

Listening Sites in Bonn – conférence par Sam Auinger, Berlin (en anglais)
mardi 22 septembre 2015, à 20 h
En tant que premier artiste sonore urbain de Bonn (j’ai été nommé ainsi par bonn hoeren) j’ai effectué d’innombrables promenades et tours exploratoires. Ce qui est intéressant lorsqu’on découvre une ville à pied est le fait qu’on ne quitte jamais le contexte urbain large et perceptible et que cet exercice au rythme lent nous procure un haut niveau de perception d’impressions sensorielles – les conditions idéales pour explorer une ville d’un point de vue auditif. À partir de cette recherche artistique, j’ai créé Listening Sites in Bonn. Cette carte est une invitation à visiter divers sites à Bonn, faire l’expérience de leurs qualités auditives et élargir consciemment la perception, la reconnaissance et l’interprétation individuelles de milieux urbains – notre espace urbain de vie – à travers la dimension auditive.

Suivi de

Morning and Other Times - concert par Ernst Karel, Boston
quadraphonique, 32 min, 2014

Morning and Other Times est une composition sonore à canaux multiples enregistrée dans la ville de Chiang Mai en 2014. Cette pièce porte sur la nature multidimensionnelle de la ville, du point de vue de la multiplicité humaine et de la diversité des espèces qui l’habitent. Elle prend comme point de départ les voix de participants non humains dans l’environnement urbain. Dans un cas récurrent, on entend des chiens dialoguer littéralement avec des aspects audibles de la vie religieuse et politique de la ville, à savoir des cloches dans des temples et des sonneries de clairon provenant d’un complexe militaire. L’œuvre est composée en partie de sons entendus ici et là tels des bruits de fond révélant l’environnement où ils ont été captés.

- -

Sons urbains : les transformations acoustiques dans la ville du XXIe siècle - table ronde
23 septembre 2015, de 19 h à 21 h (au Goethe-Institut, 1626 boul. St-Laurent)

Animée par Chris Salter, artiste, codirecteur de Hexagram et titulaire de la Chaire de recherche en nouveaux médias, technologie et sens à l’Université Concordia (QC/CA/US)
Participants : Sam Auinger (DE/AT), Carsten Stabenow (DE), Marthe Boucher (QC)
L’ubiquité du son dans l’environnement bâti ainsi que sa transformation perpétuelle par les nouvelles technologies sociales deviennent un enjeu global majeur, non seulement dans les domaines de l’art et du design, mais également en ce qui a trait à la planification des villes, l’économie et les politiques sociales du Nord et du Sud. Cette table-ronde invite l’artiste sonore et penseur Sam Auinger, le commissaire Carsten Stabenow, l’artiste-chercheur Chris Salter et la Chef de la Division permis et inspections à la Direction de l'aménagement urbain de Ville-Marie Marthe Boucher à réfléchir sur les retombés sociales, culturelles, techniques et économiques des relations entre le son et l’environnement bâti. Elle sera aussi l’occasion de se pencher sur les façons d’incorporer les réflexions sur le son dans nos pratiques urbaines quotidiennes.

Activite Bas de page

Nicolas Dion Buteau

Artiste sonore et musicien (installations sonores, performances, enregistrements et musique électronique), Nicolas Dion est impliqué dans plusieurs collaborations dont le projet d'art sonore avec Anne-F. Jacques (anciennement nommée Minibloc), le trio de musique électronique Citofono (anciennement nommé intercom) et divers collectifs. Par ailleurs, il génère plusieurs sons sous son propre nom (anciennement nommé Darcin).

Carsten Seiffarth

Carsten Seiffarth a conçu de nombreuses expositions solo et de groupe en art sonore, en plus de diriger la publication de plusieurs ouvrages. De 2005 à 2007, il était membre de la direction artistique du laboratoire d’arts numériques « tesla » à Berlin et de 2011 à 2012 directeur artistique de « sound exchange », un projet sur les cultures musicales expérimentales en Europe centrale et de l’Est. Depuis 2010, il est commissaire et directeur artistique de bonn hoeren, urban sound art à Bonn et, depuis 1996, commissaire et directeur artistique de singuhr – hoergalerie, Berlin.

Carsten Stabenow

Carsten Stabenow est commissaire indépendant, producteur, designer de communication et artiste. Son travail se situe à l’intersection de la production artistique et de la médiation. Il a créé différents festivals et projets dans le contexte des nouveaux médias, des arts, des sciences et de l’art sonore. Il est le fondateur du festival allemand d’arts numériques garage, l’initiateur et le directeur artistique de Tuned City et le cofondateur de la plateforme de production artistique et médiatique berlinoise DOCK. En tant que membre de Staalplaat Soundsystem et artiste solo, il a créé de nombreuses installations et s’est produit partout à travers le monde.

Sam Auinger

Sam Auinger est compositeur, artiste sonore et penseur acoustique. Les thèmes principaux de son travail sont les biens communs acoustiques et la façon dont nous percevons le monde du point de vue de l’écoute (O+A). Depuis plus de 25 ans, il travaille avec l’espace public et a développé un éventail de procédures et d’outils permettant de lire un site et de mettre au jour, d’un point de vue auditif, des informations et des liens cachés. Il a fondé 0+A avec Bruce Odland en 1989. Tous les deux conçoivent des installations sonores à grande échelle dans l’espace public, installations qui rendent harmonieux le bruit de la ville en temps réel. Il donne également avec des conférences avec des urbanistes et des architectes, en plus de participer à des symposiums internationaux sur l’urbanisme, l’architecture, les médias, les sens et le son. Il a effectué des recherches à Bonn, l’ancienne capitale de la RFA, en tant que « premier artiste sonore de la ville de Bonn en 2010 », et il a été invité à Ars Electronica en 2011.

Ernst Karel

Ernst Karel crée des œuvres sonores expérimentales de non-fiction pour des installations à canaux multiples et des performances. Ses récentes projections sonores ont été présentées entre autres à EMPAC, Troy NY, Arsenal Berlin et la biennale Whitney 2014. Il a réalisé des installations sonores en collaboration avec Helen Mirra au Culturgest Lisbon, KW Institute for Contemporary Art (Berlin), MIT List Visual Arts Center (Cambridge) et à la biennale de Sao Paulo 2012. Il a travaillé à l’aspect sonore de films de non-fiction récents, tels que The Iron Ministry, Manakamana et Leviathan. Tous ces films ont été produits au Sensory Ethnography Lab de l’Université Harvard, où il enseigne l’ethnographie acoustique.