Flußgeist

© G. Chatonsky, 2007

Activité image

© G. Chatonsky, 2007

Activité Entete

Flußgeist

Exposition
du 21 février au 21 mars 2009

Vernissage
le samedi 21 février 2009, à 17 h

Visite commentée en présence de l'artiste
le samedi 28 février 2009, à 14 h

Entrevue avec l'artiste
Un Show de Mot'Arts
Le 10 mars 2009 10h30-12h, CISM 89,3 FM
et 12h-13h30, CHOQ.CA

Grégory Chatonsky : de la perte, du gain et de la persistance dans les mouvances du trans
par Chantal T.Paris, ETC Montréal, automne 2009

Fluβgeist / Zeitgeist – Chatonsky à l’ère de la connexion aléatoire
par Denyse Therrien, octobre 2009

Flußgeist est une série de travaux qui s’inspirent du concept de Zeitgeist. Étrangement, les industries se sont approprié très intuitivement cette notion pour désigner les pages donnant accès à une suspension du flux, c’est-à-dire, par exemple pour Google, les mots les plus recherchés au cours de l’année. Flußgeist part du principe que ce qu’on nomme Web 2.0 n’est pas simplement un discours de marketing, mais est la première industrie qui s’alimente de l’existence de chaque individu, via notamment les sites Flikr, Facebook et Youtube.

Avec Flußgeist, il ne s’agit pas simplement de faire une interface de visualisation des données, mais de tenter de construire des fictions sans narration à partir de tous ces flux. Ce sont des vidéos sans fin qui évoluent selon les informations reçues. Cette temporalité n’est plus celle de la durée (Empire d’Andy Warhol ou 24 Hour Psycho de Douglas Gordon) ou de la boucle (How I became a Ramblin’ Man de Rodney Graham), elle implique plutôt un autre mode d’appropriation pour le public. Parcourir le réseau comme on parcourt une ville en imaginant les millions de voix qui l'habitent, celles des habitants, celles des passants. Percevoir cette densité de l'anonymat.

Activite Bas de page

Grégory Chatonsky

Né à Paris et résidant maintenant entre Montréal et Paris, Grégory Chatonsky a étudié la philosophie à l'Université de la Sorbonne et le multimédia aux Beaux-Arts de Paris. Il a fondé en 1994 un collectif d'artistes incident.net, pionniers du netart, et a réalisé de nombreuses commmandes : site Internet du centre Pompidou et de la Villa Médicis, identité visuelle du MAC/VAL et fiction interactive pour Arte. Il a enseigné au Fresnoy ainsi qu'à l'école des arts visuels et médiatiques de l'UQÀM. À travers des installations interactives, des dispositifs en réseau, des photographies et des sculptures, le travail de Chatonsky interroge notre relation affective aux technologies, met en scène les flux dont notre époque est tissée et tente de créer de nouvelles formes de fiction. Il a pris part à de nombreux projets solos et collectifs en France, au Canada, aux États-Unis, en Italie, en Australie, en Allemagne, en Finlande et en Espagne. Ses œuvres ont été acquises par des institutions telles que la Maison européenne de la photograhie. Il est représenté en France par la galerie Numeriscausa, aux États-Unis et en Allemagne par la galerie Poller.