I Once Thought Trees Could Sing But it Was All in my Head

© J. Fallas, 2017

Activité image

© J. Fallas, 2017

Activité Entete

I Once Thought Trees Could Sing But it Was All in my Head

Résidence
mars à juin 2018

Causerie
juin 2018

en partenariat avec la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal et Elektra

Quand j’étais enfant, je pensais que le son des oiseaux était produit par les arbres. J’entendais bien une cacophonie d’oiseaux mais puisqu’aucun n’était visible, j’ai eu cette impression. L’idée derrière cette installation est en quelque sorte de revisiter ce souvenir, de lui donner vie. Des capteurs dissimulés dans les branches d’un arbre collectent des données qui déclenchent et modifient des enregistrements simulant des oiseaux.

Émilie Payeur est lauréate de la Bourse de création en nouveaux médias 2018, offerte dans le cadre d'un partenariat entre OBORO et la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal.

Activite Bas de page

Émilie Payeur

Émilie Payeur vit et travaille à Montréal. Elle est une artiste multidisciplinaire, active en musique expérimentale et en arts visuels. La tension, l’inconfort, le voyeurisme et la perversion/déviation de la réalité sont très importants dans son travail visuel, tant dans le processus créatif que dans l’œuvre achevée. Souvent décrite comme étant minimaliste et parfois harsh, sa musique est principalement basée sur la technique du no-input et la prise de risque. 
Émilie est membre de Dead Squirrels (trio de musique noise), Kohlenstoff Records (étiquette et collectif de musique expérimentale), Projet K (ensemble expérimental) et Jeunesse Cosmique (étiquette de musique spatiale et famille cosmique).