Les journées de la culture 2011

© A. Moore, 2011

Activité image

© A. Moore, 2011

Activité Entete

Les journées de la culture 2011

Spectacles
le samedi 1er octobre 2011, de 13 h à 16 h
13 h : Concert de l'artiste Allison Moore, lauréate de la Bourse Pop 2010
14 h : Portes ouvertes à la régie multiphonie du Laboratoire nouveaux médias
15 h : Interventions chorales du Chœur Maha

13 h – Concert d'Allison Moore, Laboratoire nouveaux médias (local 200)
L'artiste interdisciplinaire Allison Moore présente son projet Terrarium urbain et explique son processus de création. Il s'agit d'une installation vidéo à écrans multiples réalisée à OBORO dans le cadre de la Bourse pour jeunes artistes de la relève, en partenariat avec la Caisse populaire Desjardins du Mont-Royal. Combinant dessin, animation, collage photographique et insertion de captures vidéo, la métropole qui s'offre aux spectateurs fourmille de mille et un détails à découvrir : des personnages apparaissent aux fenêtres, font la vaisselle, dansent, se disputent, embrassent leur quotidien. Les habitants de cette cité grouillante évoquent ainsi les fourmis s'agitant dans un terrarium que l'on observerait. Chaque élément est introduit grâce au logiciel After Effects® dans un panorama haute-définition en trois parties. (présentation bilingue)

14 h – Portes ouvertes à la régie multiphonie du Laboratoire nouveaux médias (local 200)
L'occasion de découvrir les rouages d'un studio son professionnel en compagnie d'un spécialiste.

15 h – Interventions chorales du Chœur Maha (multiples endroits de l'édifice)
Le chœur Maha a été fondé en 1991 par l'auteur-compositeur-interprète Kathy Kennedy et l'artiste plasticienne Su Schnee. Le chœur enchante son public depuis maintenant deux décennies avec son répertoire éclectique, évoluant dans une grande variété de langues et styles musicaux. L'identité du chœur Maha est toujours associée à une musique féministe innovatrice, à des performances débordantes d'énergie et à une manière anticonformiste d'aborder le chant choral. Pour Les journées de la culture, ces chanteuses nous présentent Un chœur dans tous les coins, une série d'interventions dans l'édifice du 4001, rue Berri.

Activite Bas de page

Allison Moore

Originaire de Victoria en Colombie-Britannique, Allison Moore a poursuivi des études interdisciplinaires et en vidéo à l'université Concordia où elle a obtenu en 2005 un baccalauréat de la faculté des beaux-arts. Extrêmement active dans le milieu artistique au Canada et à l'étranger au cours des dix dernières années, elle a participé à de nombreuses expositions, résidences, ateliers et évènements. Son travail explore de façon ludique et systémique l'univers fascinant de la dématérialisation et de la décontextualisation de l'image et du corps tant au plan conceptuel que technologique. Inspirées des grandes traditions philosophiques et picturales (manuscrits anciens, miniatures flamandes et japonaises, mouvements surréalistes et dadaïstes, histoire de l'animation cinématographique), les recherches et les œuvres d'Allison Moore réinterprètent et reconstruisent le monde tel un paysage métaphorique au sein duquel les êtres sensibles sont en synergie avec leur macrocosme allégorique.

Chœur Maha

Chœur Maha a été fondé en 1991 par l’auteure-compositrice-interprète Kathy Kennedy et l’artiste plasticienne Su Schnee. Le chœur enchante son public depuis maintenant deux décennies avec son répertoire éclectique, évoluant dans une grande variété de langues et styles musicaux. Chœur Maha est bien connu pour son appui aux organismes féminins de Montréal : fort appréciés du public, ses concerts annuels pour l'anniversaire de la tuerie de l'École Polytechnique et la Journée internationale de la femme ont permis d’amasser des profits versés à des groupes d'entraide et des refuges pour femmes. À l'origine des interventions musicales et des performances guérilla montréalaises les plus mémorables, ses actions intègrent souvent les nouvelles technologies tout en posant une critique sociopolitique. De la grande installation sonore Never/Always, présentée sur le parvis de la Place des Arts par une centaine de participants, aux performances intimistes dans les corridors de l'Hôtel de Ville, le Chœur Maha ne cesse de surprendre.