Les particules élémentaires

© L. Chan, 2009 (gauche) / © H. Claus, 2011 (droite)

Activité image

© L. Chan, 2009 (gauche) / © H. Claus, 2011 (droite)

Activité Entete

Les particules élémentaires

Exposition (grande salle)
du 10 novembre au 15 décembre 2012

Vernissage
le samedi 10 novembre à 17 h

Conférence de Lucie Chan
le mercredi 7 novembre à 12 h 30
salle VA 323 de l'Université Concordia
(Visual Arts Building, 1395 bd René Lévesque Ouest, Montréal)
gratuit et ouvert à tous

On croit que les particules élémentaires constituent la matière première de notre univers. Inférieures en taille aux atomes, elles ne peuvent être divisées en particules plus petites. Dans leurs pratiques respectives, Lucie Chan et Hannah Claus emploient un processus qui permet à chacune de désassembler les grands récits narratifs pour révéler leur composition fragmentaire, tout en les examinant et les reconstituant pour en créer de nouvelles structures. Claus s'intéresse aux mythes et récits qui relatent l'expérience humaine par rapport à sa place dans l'univers, alors que Chan se concentre sur la façon dont les histoires personnelles peuvent constituer des propositions interreliées quand elles sont engagées dans un processus de déconstruction et de recomposition.

Pour ce faire, les deux artistes privilégient une démarche basée sur le processus, nourrie par la matière et le médium choisis, tirant son origine dans l'artisanat, et l’histoire de la sculpture et du dessin. Claus assemble minutieusement des centaines d'ovales en papier remplis de graphite et les suspend en forme de nuages. Chan, quant à elle, présente des petits portraits dessinés sur papier qui sont accrochés aux murs de la galerie, accompagnés d'animations en volume (stop-motion) basées sur les histoires personnelles de ses sujets. Les deux artistes créent un système complexe constitué de composantes simples qui influent les unes sur les autres dans un rapport non hiérarchique où tous les éléments sont égaux. De cette façon, elles arrivent à produire une expérience holistique tout en proposant au spectateur de nombreux points d'entrée; au final, ces œuvres sont à la fois complexes et simples.

Activite Bas de page

Lucie Chan

Lucie Chan vit à Vancouver, où elle enseigne à l'Université Emily Carr. Précédemment, elle a vécu pendant dix ans à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où elle produisait des installations de dessins et des animations. C'est à Halifax qu'elle a participé à des expositions de groupe au centre des arts Khyber et à la galerie Eyelevel, ainsi qu'à des expositions individuelles au musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse et la galerie d'art de l'Université Mount Saint Vincent. Elle a également participé à des programmes de résidence d'artiste au Canada et à l'international et, après y avoir fait une maîtrise, a enseigné à NSCAD pendant six ans. Elle a récemment complété un programme de résidence au centre des arts Ross Creek et participera cet été à une résidence au Portugal, où elle travaillera avec des élèves et d'autres membres de la communauté locale sur un projet de dessin collaboratif.

Hannah Claus

Hannah Claus est une artiste en arts visuels de descendance britannique et kanien’kehà:ka / mohawk. Dans le cadre de sa pratique, Claus met l’emphase sur le caractère interrelationnel d’une vision du monde autochtone en proposant des installations modulables. Elle a exposé ses œuvres à travers le Canada, ainsi qu’aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, au Mexique et au Chili. Son travail fait partie de nombreuses collections publiques comme la banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada, la Ville de Montréal et Affaires mondiales Canada. Elle était récemment commissaire de l’exposition Tehatikonsontatie pour la Maison de la culture Frontenac. Claus vit et travaille à Tiohtiá:ke – Montréal, Québec.

Peter Flemming

Actif dans le milieu de l’art depuis près de quinze ans, Peter Flemming conçoit des machines qui évoquent l’art populaire. Ayant exposé abondamment au Canada et à l’étranger, il participe régulièrement à des résidences d’artistes et est récipiendaire de nombreux prix et bourses. À l’occasion, il conçoit des expositions ou rédige des textes pour d’autres artistes. Il siège au conseil d’administration de plusieurs organismes culturels. Diplômé de l’Ontario College of Art et du Nova Scotia College of Art and Design, Flemming vit à Montréal où il enseigne l’électronique pour les artistes à l’Université Concordia.

Claudine Hubert

Claudine Hubert est traductrice et commissaire d’expositions. À OBORO, elle a travaillé auprès d’artistes aux pratiques multiples en arts visuels et médiatiques, notamment avec Mathieu Beauséjour pour l’exposition et la publication Icarus : la chute de l’empire, présentée en janvier 2012. À titre de membre du collectif féminin Women With Kitchen Appliances, elle a participé à de nombreuses performances sonores. Claudine Hubert a également contribué à la fondation, en 2005, de l’un des plus petits centres d’artistes du pays, la galerie Tiers-espace, à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Elle occupe la codirection générale et artistique d’OBORO depuis le printemps 2011.