Oumm-aah أمّاه - Élégie pour ma terre

© E. Haram, 2013

Activité image

© E. Haram, 2013

Activité Entete

Oumm-aah أمّاه - Élégie pour ma terre

Commissaire : Aaron Pollard

Exposition
30 janvier au 12 mars 2016

Vernissage
samedi 30 janvier, à 17 h

L’expression أمّاه, prononcée Oumm-aah en arabe, échappe à toute traduction exacte. Au sens littéral, elle réfère à la figure de la mère, mais englobe aussi le lieu d’origine ou la terre physique.

Faisant appel à un procédé de stratification, technique et métaphorique, Haram traite l’image photographique comme lieu d’archivage d’une conscience personnelle, collective et universelle. En ce sens, son travail est un hommage à une culture, à un peuple et à une terre assiégés depuis de nombreuses décennies. Ses œuvres honorent aussi le sanglot des mères, des enfants et de la terre elle-même. Dans un acte de foi, Haram transforme les quatre murs de la galerie en sanctuaire.

Puisant dans trois corpus reliés, Haram juxtapose ici l’image documentaire à des œuvres mythiques conçues à partir de photographies prises lors d’un séjour en Palestine et d’images issues d’archives historiques, créant un recueil iconographique évocateur. Si chacune des images manifeste un sentiment palpable de perte, ensemble, elles surpassent le désir postcolonial d’accès à un territoire de réparation et de réconciliation. Avec cette élégie à sa Palestine natale, Eman Haram soulève des questions universelles concernant les origines, le déplacement, la dépossession. Elle déconstruit également nos idées préconçues entourant les symboles et l’imagerie photographiques.

Activite Bas de page

Eman Haram

Eman Haram est une artiste interdisciplinaire aux origines et aux identités multiples, née à Damas de descendance palestinienne, Libanaise par symbiose après avoir vécu près de vingt ans dans la prodigieuse ville qu’est Beyrouth, Jordanienne par un détour du destin et Canadienne naturalisée. Après ses études supérieures en architecture et en histoire de l’art aux États-Unis, où elle a vécu et travaillé dans de nombreuses villes pendant plus de vingt ans, elle s’est installée au Canada en 2001 et habite aujourd’hui dans le grand interstice qui relie Montréal et Amman. Haram a présenté ses œuvres photographiques, ses installations et ses performances sur la scène locale (Fonderie Darling, Chantier lire, Atelier circulaire) et à l’international (Contemporary Istanbul, Musée national des beaux-arts de Jordanie, Casa Arabe Madrid, Festival international d'art des femmes, Alep, Dar Al Kalima College, Bethléem, Festival Amman image III).

Aaron Pollard

Artiste multidisciplinaire de Montréal, Aaron Pollard créé et présente depuis le début des années 1990 des œuvres vidéo et des spectacles multimédias au Canada et à l’étranger. Il est diplômé de l’Emily Carr University of Art and Design et a obtenu une maîtrise en arts visuels de l’Université Concordia. Il travaille actuellement comme co-fondateur du collectif 2boys.tv et comme chercheur et responsable du secteur multimédia à OBORO.