Pratiques artistiques contemporaines et patrimoine immatériel

© I. Carraro, 2012

Activité image

© I. Carraro, 2012

Activité Entete

Pratiques artistiques contemporaines et patrimoine immatériel

Résidence M&M à Montréal
4 février au 5 mars 2019

Présentation publique
21 février 2019 à 17 h

En collaboration avec Laboratorio de Arte Alameda et le Conseil des arts de Montréal

   

Les pratiques artistiques contemporaines faisant appel à des matières instables telles les technologies de la lumière, du son, de la mécanique, de l'électronique, etc. partagent les particularités du patrimoine immatériel qui revêtent une grande importance pour la présente enquête : la permanence/l'existence des œuvres définies par le temps et l’espace d’où elles émergent et où elles sont présentées, la réadaptation (mise à jour) face aux contextes et aux technologies en évolution et enfin la participation active du créateur-utilisateur ou de la créatrice-utilisatrice en tant que moyen de les activer ou de les propager.

En raison de la nature transitoire de ces pratiques, il devient essentiel de repenser les processus de préservation grâce auxquels elles seront maintenues en vie. On doit donc considérer la période de permanence, les supports et les moyens les plus appropriés pour les documenter et finalement établir une approche avec les communautés de créateurs/trices et utilisateurs/trices impliquées à maintenir les valeurs et traditions qui donnent un sens à ces pratiques.

 

La Résidence de recherche en commissariat M&M vise à encourager le dialogue et le partage de savoir-faire entre commissaires et artistes de Montréal et de Mexico et à instaurer un véhicule de création et d'échange entre les forces vives du milieu des arts actuels de deux poles culturels d'envergure en Amérique du Nord. Cette résidence s’adresse à des commissaires de toutes générations qui oeuvrent dans le milieu des arts actuels, tant à Montréal qu'à Mexico. 

Activite Bas de page

Paola Gallardo

Directrice adjointe du Laboratorio de Arte Alameda, Paola Gallardo est titulaire d'un baccalauréat en communication sociale avec une spécialisation en art vidéo de l'Université Autónoma Metropolitana (UAM), campus de Xochimilco. Elle détient également une spécialité en muséographie à l’École de conservation, restauration et muséographie Manuel del Castillo Negrete à l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH). En 2015, elle a reçu une bourse de la promotion culturelle de la Fondation Bancomer, qui a rendu possible l'ouverture officielle du Centre de documentation Priamo Lozada  (CDPL) un espace consacré à la recherche du savoir muséologique contemporain. Entre autres projets, elle a participé en tant que chercheuse pédagogique au développement du soutien à la muséographie pour enfants de Possessing Nature, un projet représentant le Mexique à la Biennale de Venise 2015, sous la direction de Karla Jasso.