Science et ré-enchantement

© Nahum, 2013

Activité image

© Nahum, 2013

Activité Entete

Science et ré-enchantement

Résidence
3 octobre au 14 novembre 2013

Causerie
le mercredi 30 octobre 2013 à 17 h 30

dans le cadre du programme de résidence de recherche en commissariat M&M
en collaboration avec le CAM et le Laboratorio Arte Alameda


 

 

La première décennie du XXIe siècle a vu un regain de l’intérêt populaire pour la science. Cette nouvelle vague d’engagement scientifique, née des travaux de chercheurs influents et de découvertes scientifiques marquantes, fut accompagnée d’une croisade féroce contre la religion et les champs spéculatifs de la magie et du surnaturel.

Au cours des dernières années, la science a fait la preuve de son intarissable curiosité et de son besoin frénétique d'innovation. La plus grande machine jamais construite par l'humanité révèle des indices sur la formation de l'univers, pendant qu'un robot arpente une lointaine planète à la recherche de traces de vie passée. Les idées évolutionnistes ont gagné d'autres champs, comme ceux de la psychologie et de l'esthétique. Le progrès scientifique signale sans équivoque un monde moderne.

La modernité, selon Max Weber, est caractérisée par un "désenchantement progressif du monde", la société conférant à la science une valeur supérieure. Selon cette supposition, le modernisme, la raison et la rationalisation auraient éliminé le sentiment de l’enchantement du monde, jadis procuré par la religion et la magie. La science aurait par ailleurs fait disparaître jusqu'aux dernières traces d'émerveillement dans notre façon de faire l’expérience du monde.

Pendant sa résidence, Nahum explorera la possibilité d’un réenchantement de l’expérience du monde par l’entremise de la science. Cette recherche pratique donnera lieu à une série d'expérimentations artistiques, qui sera présentée cet automne à OBORO.

Activite Bas de page

Nahum

Nahum est un artiste, commissaire et musicien qui vit actuellement à Londres et à Mexico. Il a étudié à l'Université autonome de Mexico (UNAM), à l'Institut technologique (Tec) de Monterrey et détient une maîtrise de l’Université Goldsmiths de Londres. Son travail, axé sur différents sujets scientifiques, aborde la relation entre la science et les domaines du fantastique et du magique. Nahum a exposé à l’Institute of Contemporary Arts (ICA), au Southbank Centre, au Battersea Arts Centre et à The Place à Londres, à The Basement à Brighton et, à Mexico, au Laboratorio Arte Alameda et à la Fonoteca Nacional. Depuis 2008, il est artiste et commissaire associé à The Arts Catalyst de Londres. C’est là qu’il organise KOSMICA, une série de rencontres galactiques qui ont eu lieu à Londres, Liverpool, Paris, Hasselt et Mexico. Il assure également, au sein de la Fédération internationale aéronautique, la coordination du comité technique responsable des utilisations culturelles de l’espace.