Sonorium

© S. Castonguay, 2016

Activité image

© S. Castonguay, 2016

Activité Entete

Sonorium

avec Magali Babin et Stéphane Claude

Médiation culturelle
7 avril au 18 juin 2016
avec l’École Louis-Hippolyte-Lafontaine
en collaboration avec Michelle Courchesne et ses élèves de première année

Fête de clôture
mercredi 15 juin, de 16 h à 18 h, à OBORO

Exposition
16 au 18 juin, de 12 h à 17 h, à OBORO

 

Sonorium propose aux élèves d’une classe de première année de l’École Louis-Hippolyte-Lafontaine, une école du quartier, une série de dix ateliers d’éveil sonore. Guidés par les artistes Magali Babin et Stéphane Claude, ils réalisent des activités qui développent leur capacité d’écoute et les sensibilisent à l’environnement sonore dans lequel ils vivent, leur apprenant à distinguer des sons, des qualités et des textures insoupçonnées.

Organisées en cinq thèmes, ces activités permettent aux enfants de découvrir et de prendre conscience des sons architecturaux de leur école, des sons environnementaux de leur quartier, des sons produits à l’aide de la voix, des sons joués en direct et des sons créés électroniquement. Ils se familiarisent par la même occasion aux techniques de création sonore, l’un des secteurs d’expertise de notre centre d’artistes.

À la fin de chaque exploration thématique, les enregistrements produits par les élèves sont intégrés dans un module, sorte de boite à sons. Au terme des ateliers, cinq modules interreliés constituent le Sonorium, véritable vivier permettant de conserver les sons, de les écouter, d’étudier les effets des conditions de diffusion et d’écoute, et d’aller à la rencontre d’un univers sonore sous un mode ludique !

En guise de conclusion, l’œuvre Sonorium est présentée par les participants à l’occasion d’une petite exposition tenue à OBORO, inaugurée par une fête de fin de projet.

Projet financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal par le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Montréal.

Lire l'article publié sur le site de médiation culturelle de la Ville de Montréal à propos de Sonorium.

Activite Bas de page

Magali Babin

Magali Babin est une artiste interdisciplinaire avec une pratique en art audio. Elle s’intéresse à l’exploration de l’espace comme matière sonore. Entre la proximité haptique, le paysage acoustique et les contextes de vie, Babin puise ses matériaux et crée des ambiances faites de séquences, de textures, et de perspectives. Ses œuvres portent sur l’imperceptibilité qui entraine la vigilance et l’attention à travers l’écoute. Dans ses récents projets, Magali Babin, aborde la perception et la mémoire en questionnant notre rapport identitaire aux sons. Magali Babin s’est produite en performance dans le cadre de festivals internationaux au Canada, aux États-Unis et en Europe. Ces installations ont été présentées, entre autres, au MAC dans le cadre de la triennale Québécoise 2011 (MTL), au Mois Multi 2012 (QC) et à la Fabrique 2013 (Nantes, France). Magali Babin est doctorante en Études et pratiques des arts à l’UQAM et boursière du Fonds de recherche Société et culture du Québec (FQRSC).

Stéphane Claude

Stéphane Claude est un compositeur de musique électronique_acoustique et ingénieur du son. Ses recherches sont axées sur le développement et l'intégration de structures conceptuelles et physiologiques à des contextes d'installations et de performances. Ses intérêts portent sur la communication d'esthétiques formelle et physique en tant qu'expériences transductives par le biais du traitement audionumérique, des paramètres de l'acoustique et des espaces sonores. Ses productions ont entre autres été publiées par ATAK (Japon), LINE, DRAGON’S EYE RECORDINGS (États-Unis), ORAL (Canada). Il est le cofondateur de la cellule de recherche artistique Ælab avec l'artiste et professeure Gisèle Trudel. En tant que consultant audio, il a participé à la conception, la production et l’intégration d’espaces de présentation, de studios de création et de production analogiques et numériques, tant dans les centres d’artistes, les institutions que les lieux indépendants.