Traitement sonore en temps réel pour les arts de la scène

© D. Bardoux

Activité image

© D. Bardoux

Activité Entete

Traitement sonore en temps réel pour les arts de la scène

Assistant pédagoqique : Stéphane Claude

Atelier
du samedi 5 au mercredi 9 juin 2010, de 10 h à 17 h

Tout au long de ses collaborations avec différents artistes de la scène, Alexander MacSween a élaboré une approche originale de traitement sonore en temps réel. Au moyen des appareils les plus élémentaires (pédales d’effets de guitare) ou les plus complexes (processeurs numériques et logiciels informatiques), il crée des paysages sonores élaborés et de riches musiques dont les sources sont la voix des acteurs, les pieds des danseurs ou d’autres éléments scéniques.

L’atelier est conçu pour des professionnels de différentes disciplines désireux d’explorer les approches technologiques du traitement sonore en temps réel, qui réfère au traitement électronique ou numérique du son se créant dans un environnement de performance. Cet atelier s’adresse aux artistes qui souhaitent améliorer leur expertise technique ainsi qu’aux techniciens qui veulent explorer une approche créative du traitement du son.

Veuillez prendre note que des modifications peuvent être apportées au scénario de l’atelier et que ce dernier se déroulera en français. Les professeurs sont cependant bilingues.

au programme

  • Évolution de la technologie du traitement sonore dans les différentes formes d’art et, parallèlement, évolution des technologies associées;
  • Présentation de l’approche créative et technologique d’Alexander MacSween;
  • Application du traitement sonore avec Ableton Live;
  • Brève introduction au fonctionnement d’une console de mixage et des appareils élémentaires de traitement sonore périphérique;
  • Création d’une courte pièce ou d’une performance sonore à partir d’un texte choisi;
  • Clôture de l’atelier : présentation des projets et discussion sur les découvertes et les embûches de ce processus créatif.

logiciel utilisé sur plateforme mac os x : Ableton Live

Activite Bas de page

Alexander MacSween

Musicien, compositeur et artiste sonore, Alexander MacSween a participé à de nombreux projets de danse, de théâtre et de cinéma. Il a travaillé avec Marie Brassard (QC), André Gingras (NL), Brigitte Haentjens/Sybillines (QC), Interlude T/O (FR), Robert Lepage (QC), Montréal Danse (QC), José Navas/Compagnie Flak (QC), et T.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e (BE). En tant que batteur, Alexander est actif dans les milieux du rock, de l’improvisation et de la musique électronique. Il a joué avec Paolo Angeli, Tim Berne, Michel F. Côté, Bionic, Frank Gratkowski, The Nils, et Sam Shalabi. Il est membre du quatuor de tourne-disques de Martin Tétreault et du groupe Foodsoon avec Bernard Falaise et Fabrizio Gilardino. Alexander a aussi créé des performances musicales solos ainsi que des installations sonores. Son travail à été présenté dans de nombreux festivals, incluant CitySonics (Mons), Sonorama (Besançon) et Mutek (Montréal). Il a donné des ateliers présentés par le CECN (Mons, BE), ainsi qu’à divers endroits en Europe incluant Le Fresnoy (Tourcoing, FR), ArtZoyd (Valenciennes, FR) et TechnoCité (Mons, BE).

Stéphane Claude

Stéphane Claude est un compositeur de musique électronique_acoustique et ingénieur du son. Ses recherches sont axées sur le développement et l'intégration de structures conceptuelles et physiologiques à des contextes d'installations et de performances. Ses intérêts portent sur la communication d'esthétiques formelle et physique en tant qu'expériences transductives par le biais du traitement audionumérique, des paramètres de l'acoustique et des espaces sonores. Ses productions ont entre autres été publiées par ATAK (Japon), LINE, DRAGON’S EYE RECORDINGS (États-Unis), ORAL (Canada). Il est le cofondateur de la cellule de recherche artistique Ælab avec l'artiste et professeure Gisèle Trudel. En tant que consultant audio, il a participé à la conception, la production et l’intégration d’espaces de présentation, de studios de création et de production analogiques et numériques, tant dans les centres d’artistes, les institutions que les lieux indépendants.