Érick d’Orion

Érick d’Orion (né en 1975) est un commissaire, artiste en audio et en nouveaux médias ainsi qu’un compositeur/musicien autodidacte résidant à Montréal depuis 2015, auparavant basé à Québec depuis 1993. Concentrant la plus grande partie de ses recherches audio sur le maximalisme numérique, d’Orion effectue un travail qui se rapproche étroitement du noise, de la musique concrète, du free jazz et de l’électroacoustique. Parallèlement ou conjointement, il développe des projets d’installation où l’audio et les nouvelles technologies sont réunis pour créer des oeuvres autant performatives que « statiques ». Présentement, ses réflexions portent principalement sur la réinterprétation, l’appropriation et la relecture de certains concepts de l’histoire de l’art, en particulier la musique concrète, le dadaïsme et le futurisme, le tout sans être passéiste. Il fait partie, entre autres, du duo morceaux_de_machines, des trios BOLD et Napalm Jazz et du collectif montréalais Perte de Signal et travaille étroitement avec La Chambre Blanche, le RCAAQ, les productions Rhizomes, CHYZ, Folie Culture, RAIQ, Dare-Dare, etc. où il siège au comité d’administration. Son travail a été présenté à travers l'Amérique du Nord, en Europe, en Australie et à Cuba.