Conseil d'administration et gouvernance

Cofondateurs : Su Schnee et Daniel Dion (1958-2014)

Cliquez sur un nom pour voir la biographie

Louise Provencher, présidente

Louise Provencher est commissaire indépendante, critique d’art et professeur de philosophie. Directrice de la collection Lieudit (CDD 3D), elle s'est intéressée, au cours des dernières années, à la recherche en archéologie des médias/technologies. Elle a donné de nombreuses conférences et publiés des textes portant sur ce sujet dans plusieurs revues et catalogues. Elle a été commissaire, entre autres, de : Porter le mur comme le masque de Michel Goulet ; Montréal/Télégraphe : le son iconographe ; Colloque international Electre et Magnete sur l’électromagnétisme et les arts (UQAM 2003, OBORO 2004 et 2005) et Corps Électromagnétiques en collaboration avec Nina Czegledy.

Peter Flemming, vice-président

Actif dans le milieu de l’art depuis près de quinze ans, Peter Flemming conçoit des machines qui évoquent l’art populaire. Ayant exposé abondamment au Canada et à l’étranger, il participe régulièrement à des résidences d’artistes et est récipiendaire de nombreux prix et bourses. À l’occasion, il conçoit des expositions ou rédige des textes pour d’autres artistes. Il siège au conseil d’administration de plusieurs organismes culturels. Diplômé de l’Ontario College of Art et du Nova Scotia College of Art and Design, Flemming vit à Montréal où il enseigne l’électronique pour les artistes à l’Université Concordia.

Nadia Myre, administratrice

Nadia Myre est une artiste en arts visuels de Montréal (Québec) dont la pratique multidisciplinaire s’inspire de la participation du public de même que des thèmes récurrents de l’identité, du langage, du désir et de la perte. Elle a obtenu une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia (2002) et est récipiendaire des Elles de l’art (2011), du Prix à la création artistique pour la région des Laurentides du CALQ (2009) et d’une bourse Eiteljorg (2003). Exposé au niveau national et international, son travail a été salué dans le New York Times et Le Devoir et a été représenté dans les revues American Craft, ARTnews, Canadian Art, C Magazine et Parachute. Le travail de Nadia Myre fait partie de nombreuses collections dont : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Musée canadien des civilisations, musée Eiteljorg, Fonds régional d’art contemporain (FRAC) de Lorraine, MacKenzie Art Gallery, Musée des beaux-arts de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée des beaux-arts du Canada, Musée national des Indiens d’Amérique de la Smithsonian.

Skawennati, administratrice

Skawennati est artiste et commissaire indépendante. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia à Montréal. Depuis 1996, elle est active en arts visuels et en nouveaux médias, à commencer par CyberPowWow, galerie et forum de discussion en ligne, une initiative novatrice à l’intention des Autochtones. Son travail, qui traite de l’histoire, de l’avenir et de changements, a fait l’objet de nombreuses expositions. Skawennati assume présentement, avec Jason E. Lewis, la codirection d’Aboriginal Territories in Cyberspace, un réseau d’artistes, de spécialistes et de technologues qui étudient, créent et critiquent les environnements virtuels autochtones. Leur projet Otsì:!, un jeu vidéo élaboré avec les élèves de la Kahnawake Survival School, s’est mérité en 2010 le prix de la meilleure création en nouveaux médias décerné par imagineNATIVE. Skawennati a également reçu en 2011 un Eiteljorg Fellowship Native American Fine Art.

Chantal Dumas, administratrice

Artiste sonore, Chantal Dumas explore le médium du son à travers la réalisation de fictions et de fictions-documentaires radiophoniques, de musiques électroacoustiques et d'installations sonores. Elle a conçu et réalisé plus de vingt-cinq productions radiophoniques largement diffusées à l'étranger, notamment en Europe, et au Canada, et parmi ses titres, trois ont été primés au concours Phonurgia Nova (France). Vous aurez peut-être expérimenté l'étrange wagon bleu qui circulait sur la ligne orange du métro de Montréal. Il s'agit de POINT DE FUITE, projet de l’artiste Rose-Marie Goulet pour lequel elle a conçu l'environnement sonore. Elle poursuit une recherche qui l’amène à questionner la relation entre la mobilité, le son, l'espace et l’auditeur par le biais de l’installation sonore interactive.