Liste du personnel

Équipe de direction
Tamar Tembeck : Directrice génégale
Claudine Hubert : codirectrice générale et directrice artistique
Émilie Boudrias : codirectrice générale et directrice du développement

Programmation et Laboratoire nouveaux médias
Aaron Pollard : chercheur/responsable du secteur multimédia
Anne Parisien : coordonnatrice à la programmation
Josée Brouillard : responsable technique du Laboratoire nouveaux médias
Marion Meyer : coordination de l'administration du Laboratoire nouveaux médias
Mireille N’Gouan : comptabilité
Roberto Di Giacomantonio : responsable de l'identité visuelle et soutien à la direction
Sarah Eve Tousignant : responsable des communications
Stéphane Claude : chercheur/responsable du secteur audio
Stephen Beaupré : technicien en galerie et responsable de l'entretien

Pour toute question concernant nos communications (presse, web et réseaux sociaux)
Prière de contacter : communications@oboro.net

 

ACTUALITÉS

CHANGEMENT DANS LA STRUCTURE DE DIRECTION À OBORO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Tamar Tembeck, nouvelle directrice générale, Claudine Hubert, Codirectrice
générale et directrice artistique sortante et Émilie Boudrias, codirection générale et la direction
du développement sortante.

 

Montréal, jeudi le 14 juin 2018 - Le nom d’OBORO évoque l’ouroboros, symbole de renouveau et de régénérescence. À l’aube de ses 35 ans, notre centre d’artistes vous annonce des changements importants dans l’équipe de direction d’OBORO. Après 11 années d’engagement au sein de l’organisme, dont sept à titre de Codirectrice générale et directrice artistique, Claudine Hubert part relever de nouveaux défis, tout comme Émilie Boudrias, qui oeuvre au sein d’OBORO depuis 2015 et qui en assure la codirection générale et la direction du développement depuis juin 2017. Toutes deux s’investissent dans la transition afin que la nouvelle Directrice générale, Tamar Tembeck, puisse continuer à porter la mission d’OBORO dès son entrée en poste en juillet 2018. Se joindra à Tamar une direction du développement au cours des prochains mois. 

Ces changements à la direction s’opèrent à un moment où OBORO reçoit des marques de confiance s’incarnant dans des augmentations par nos trois principaux bailleurs de fonds, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil de arts de Montréal et le Conseil des arts du Canada. 

Le conseil d’administration tient à saluer l’engagement et les contributions exceptionnelles des codirectrices générales sortantes, Claudine Hubert et Émilie Boudrias, et souhaite la bienvenue à Tamar Tembeck au sein de son équipe! 
 
Titulaire d’un doctorat en Histoire de l’art, Tamar Tembeck est active en tant qu’artiste et chercheure dans les secteurs culturels et les milieux universitaires locaux et internationaux. Formée en arts vivants (théâtre corporel et performance), sa pratique a évolué vers le commissariat d’exposition, l’enseignement, ainsi que la médiation culturelle, dans une volonté d’ouvrir l’art contemporain à des publics élargis. De 2012 à 2018, Tamar a oeuvré au sein d’un pôle de recherche universitaire sur les médias, la technologie et la culture, où elle a notamment assumé des responsabilités de programmation, de publications et de gestion de projets. Elle a développé des cours universitaires portant sur la médiation culturelle, sur la performance et la médecine, ainsi que sur les études critiques sur le handicap et l’art contemporain. Son historique auprès d’OBORO remonte à 2008, lorsqu’elle a été accueillie dans le cadre d’une résidence de recherche en commissariat. Elle y a par la suite présenté les expositions Auto/Pathographies (2012) et Mécaniques oniriques (2016). Ayant siégé au conseil d’administration de 2014 à 2018, Tamar connaît en profondeur les valeurs et le fonctionnement de l'organisme, et elle saura en poursuivre le mandat auprès des artistes et des partenaires qui forment la communauté d’OBORO. 

Arrivée au poste de coordonnatrice à la programmation en 2007, Claudine Hubert se joint à l’équipe de direction en mai 2011 auprès des cofondateurs d’OBORO, Daniel Dion et Su Schnee, et de son directeur administratif de longue date, Bernard Bilodeau. Au cours de ses sept années à la direction artistique, elle dynamise la programmation avec de nouveaux programmes, dont la Résidence pour artistes locaux, la Résidence croisée de recherche en commissariat M&M avec Mexico, et le Prix du très court-métrage Georges-Laoun-Opticien-OBORO. Elle développe de nombreux partenariats, y compris avec la biennale de performance Viva! Art Action, la Biennale internationale d’art numérique (BIAN), le festival Elektra, imagineNATIVE, et le festival Casteliers, tout en poursuivant le travail de ses prédécesseurs auprès du festival Les HTMlles ou Festival Accès Asie, avec la création du séjour de production pour artistes émergents Intervalles. Claudine a également signé comme commissaire les expositions de Mathieu Beauséjour (2012), de Lucie Chan et Hannah Claus (avec Peter Flemming, 2012), de Kristiina Lahde et de Moridja Kitenge Banza (2018). Elle a mis sur pied divers projets spéciaux, dont les séries de rencontres Cercle de lecture (2017) et Classes de maître en arts médiatiques (2016), et elle a porté l’organisme pendant l’année 2017, consacrée aux artistes et à la pensée autochtones. Claudine a contribué à positionner OBORO comme un leader dans son milieu en ce qui à trait aux conditions d’accueil des artistes. Elle a siégé aux conseils d’administration du RCAAQ, de l’AAMI et de Viva! Art Action, et a fait partie du noyau de personnes assises à la Table de concertation sur le numérique initiée par le Conseil des arts de Montréal, qui a donné lieu à la création des soirées Composite. Enfin, au cours de son passage à la direction, elle a veillé à assurer la stabilité et la diversité financière de l’organisme à travers plusieurs périodes de transition après le départ de ses fondateurs.

Émilie Boudrias s’engage au sein d’organismes culturels en arts numériques depuis le tout début de sa carrière. Elle a travaillé de nombreuses années chez Elektra et pour la Biennale internationale d’art numérique; elle a aussi oeuvré au sein de la Fondation Daniel Langlois et de la compagnie Sylvain Émard Danse. Son parcours à OBORO a débuté avec un rôle par intérim de coordination de la programmation de 2015 à décembre 2016; elle a entre autres mené l’organisation de l’exposition hommage au regretté Daniel Dion (commissaire : Su Schnee). Elle a ensuite contribué, à titre de directrice adjointe par intérim et ensuite de codirectrice générale et directrice du développement à la transition dans une période de grands changements lors du départ de Bernard Bilodeau, après 30 ans à la tête de la direction administrative, notamment en étendant les partenariats de l’organisme, en participant à sa gestion, à son financement et à sa vitalité générale. Dans son rôle de directrice du développement, elle a oeuvré activement à faire progresser le projet du 4001 Berri, pour regrouper les forces vives des centres et organisations logés dans l’édifice. Ce fut, notamment, l’occasion d’accueillir la première artiste en résidence conjointe, Rojin Shafiei, et de jeter les bases du projet Lanterne du 4001, Berri. Elle a piloté le projet de médiation culturelle Coup de patin (avec Geronimo Inutiq et Stephen Beaupré), permettant à des citoyens de s’approprier les outils de la composition audionumérique. Émilie a représenté OBORO en s’investissant avec engagement à la Commission numérique, piloté par Culture Montréal, et dans le jury de Composite, organisé par le Conseil des arts de Montréal.