Jason E. Lewis Everything You Thought We’d Forgotten

Date(s) : 13 jan au 17 fév 2007

Exposition

Everything You Thought We’d Forgotten de Jason E. Lewis réunit différentes oeuvres interactives qui explorent les zones limitrophes entre identités culturelles conflictuelles, entre la mémoire et l’histoire, le visuel et le textuel. Toutes ces oeuvres s’intéressent à la même question formelle : comment peut-on utiliser la cinétique et l’interactivité pour prolonger la manière dont les textes numériques peuvent être écrits, lus et exécutés ? L’exposition comprend What They Speak When They Speak to Me, un poème interactif sur l’erreur d’identité qui se lit en effleurant du doigt un tas de lettres frémissantes ; I Know What You’re Thinking, un programme qui vous rappelle des conversations oubliées en draguant votre disque dur pour y trouver les épaves textuelles laissées par vos courriels, messages automatiques et documents ; Nine, un poème dynamique qui étudie les vies qui auraient pu être vécues ; TextOrgan, une série de poèmes qui sont lus sous forme de graffitis numériques par vaporisation sur le mur ; Intralocutor, une installation interactive qui examine le lien entre ce que vous dites et comment vous le dites ; et l’oeuvre de messagerie mobile Cityspeak, qui permet aux usagers utilisant des appareils mobiles de « répondre » à des présentations publiques à grand déploiement.

(+) Lire plus

Jason E. Lewis est poète, artiste en arts médiatiques numériques et concepteur de logiciels. Sa pratique s’articule autour d’expérimentations avec le langage visuel, le texte et la typographie, avec un intérêt central pour la manière dont la structure profonde des médiums numériques peut servir à créer des formes d’expression novatrices. Ses oeuvres ont été présentées à Ars Electronica, ISEA, SIGGRAPH, Urban Screens et Mobilefest, entre autres lieux, et il a communiqué ses textes sur les nouveaux médias dans des conférences, des festivals et des expositions à Berlin, São Paulo, Londres, Thessaloniki et Los Angeles. Les oeuvres présentées dans cette expositions ont reçu le soutien de Obx Labs, Hexagram, du Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC), Patrimoine canadien, Arts Alliance, du Conseil des Arts du Canada et du English Arts Council.