Colin Lyons Vestiges automatiques

Date(s) : 8 mar au 12 avr 2014

Lieu : Salle Daniel-Dion et Su Schnee

Exposition

Colin Lyons, 2010

Vernissage
le samedi 8 mars à 17 h

Vestiges automatiques explore la fragilité et l’aspect éphémère de l’industrialisation. Fusionnant l’imprimerie à l’eau-forte, la sculpture et les expérimentations chimiques, ce projet explore ce qui arrive après l’obsolescence, ainsi que la nature de ce que l’on choisit de préserver. Dans ces œuvres, le procédé de la gravure est poussé au-delà de ses limites traditionnelles afin d’illustrer la montée et la chute de l’économie industrielle.

Vestiges automatiques est né du désir de conférer aux artéfacts industriels une certaine continuité historique, absente dans nos archives. Essentiellement, le travail est issu de la création de ruines, soit une tentative d’accélérer les processus naturels d’érosion dans le but de ré-imaginer des décennies d’histoire suspendues dans le temps. Les artéfacts historiques présentés sont répliqués à l’aide de plaques pour eaux-fortes en zinc qui sont submergées dans une solution de sulfate de cuivre. Les artéfacts s’érodent graduellement de l’intérieur tandis qu’un revêtement de cuivre organique les transforme en monticules méconnaissables. Ce procédé évoque une création alchimique du temps, de la mémoire et de son aura historique.

Colin Lyons, 2010

Colin Lyons est né à Windsor (Ontario) en 1985 et a grandi à Petrolia (Ontario), première ville champignon issue du pétrole au Canada, alimentant ainsi son intérêt pour les ruines industrielles. Colin Lyons a obtenu un baccalauréat à l’Université Mount Allison, ainsi qu’une maîtrise en art de l’imprimerie de l’Université de l’Alberta. Son travail a été présenté dans des expositions individuelles à travers le Canada ainsi que dans des expositions collectives au Canada, au Japon, en Pologne et aux États-Unis. Il vit actuellement à Kamloops, en Colombie-Britannique.

colinlyons.ca

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

Vestiges automatiques, Colin Lyons – Photos : Annie Tremblay 2014

(+) Partenaire(s)