Érick d’Orion Stéphane Claude Art Audio / Investigations récentes et devenir de l’art sonore 01

Date(s) : 30 jan 2019
31 jan 2019
6 fév 2019
7 fév 2019
13 fév 2019

Date d’inscription : 9 au 29 jan 2019

Formation

OBORO, 2013

Dans cette formation nous allons nous pencher sur l’histoire récente, les courants actuels et surtout les potentiels du devenir de l’art sonore.

Qu’advient-il de l’art sonore (https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_sonore), de l’art audio et de l’installation sonore? De leur rapport avec l’acoustique, les publics et les technologies? Quels sont l’effet et la portée des œuvres sonores présentées dans l’espace d’exposition, dans les espaces liminaux naturels ou industriels et les contextes de festivals d’art électronique?

L’art audio comporte beaucoup de pratiques répertoriées et de nouvelles avenues sont en émergence. Il y a un phénomène de culture et de pratiques spécifiques à chaque milieu : l’underground, les communautés de musique électronique, les recherches universitaires. Il y a aussi une grande série d’esthétiques de la création sonore : bruitistes, minimalistes, maximalistes etc. Les façons de faire sont également variées : approches installatives, gestes éphémères, pratiques DIY et collaboratives, en réseau… Ce foisonnement d’approches mérite d’être étudié selon trois orientations : le passé récent qui informe le présent des démarches de création, pouvant induire de nouvelles pistes de réflexion et d’action dans l’avenir.

(+) Lire plus

OBORO, 2013

Érick d’Orion (né en 1975) est un commissaire, artiste en audio et en nouveaux médias ainsi qu’un compositeur/musicien autodidacte résidant à Montréal depuis 2015, auparavant basé à Québec depuis 1993. Concentrant la plus grande partie de ses recherches audio sur le maximalisme numérique, d’Orion effectue un travail qui se rapproche étroitement du noise, de la musique concrète, du free jazz et de l’électroacoustique.

Stéphane Claude est un compositeur de musique électronique acoustique et ingénieur de son. Ses recherches sont axées sur le développement et l’intégration de structures conceptuelles et physiologiques à des contextes d’installations et de performances. Ses intérêts portent sur la communication d’esthétiques formelle et physique en tant qu’expériences transductives par le biais du traitement audionumérique, des paramètres de l’acoustique et des espaces sonores.

aelab.com

(+) Partenaire(s)