Érick d’Orion DJ Aerosol Dr. Octoboobies Nuit blanche 2008 à OBORO

Date(s) : 1 mar 2022 au 2 mar 2008

Événement

D. Thibeault, 2007

Dans le cadre de la Nuit blanche à Montréal de MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Fervents visiteurs du soir, une nuit sans sommeil s’annonce à OBORO. De 20 h à minuit, l’artiste Érick d’Orion réalisera une suite de performances bruitistes autour de six pianos usés et reconfigurés. Son exposition Solo de musique concrète pour 6 pianos sans pianiste, revisitant le concept de ruined pianos, sera d’ailleurs ouverte au public toute la soirée. Entre les performances, DJ Aerosol sera aux tables tournantes avec sa musique ambiant alors que Dr. Octoboobies réchauffera la soirée de minuit à 3 h. Des breuvages chauds et des friandises seront servis jusqu’à plus soif et plus faim. Lors de cette nuit à louvoyer joyeusement dans la ville, ne manquez pas de faire escale à OBORO !

(+) Lire plus

D. Thibeault, 2007

Érick d’Orion (né en 1975) est un commissaire, artiste en audio et en nouveaux médias ainsi qu’un compositeur/musicien autodidacte résidant à Montréal depuis 2015, auparavant basé à Québec depuis 1993. Concentrant la plus grande partie de ses recherches audio sur le maximalisme numérique, d’Orion effectue un travail qui se rapproche étroitement du noise, de la musique concrète, du free jazz et de l’électroacoustique.

Engagé dans le mouvement de musique techno en direct à Montréal depuis le début des années 90, DJ Aerosol (alias d’Aras Bukauskas) fait vibrer les foules depuis longtemps avec son style hybride de musique électronique. Il compte parmi ses influences l’électro-funk old-school et le deep house de San Francisco. DJ Aerosol apporte un son psychédélique et prenant aux tables tournantes et son style progressif saura vous transporter.

Au cours des cinq dernières années, Dr. Octoboobies a connu un succès fulgurant pour son mélange éclectique de soul des années 50, rock des années 60, disco des années 70, pop des années 80 et dance de la dernière décennie, le tout habilement rehaussé des tubes d’aujourd’hui et ponctué de beats qu’on gagne à connaître. Dr. Octoboobies a fait bouger les foules de New York, Berlin et Miami, et de 2004 à 2007, il n’a pas donné sa place au Wunderbar de Montréal sous le pseudonyme Riff Raff Disko.