Caroline Gagné Sarabeth Triviño Double vernissage

Date(s) : 10 sep 2022 17 h 00

Lieu :

OBORO

Événement

Double vernissage

Caroline Gagné, still from the installation Autofading_Se disparaître, 2021

Sarabeth Triviño, Larmes (détail), 2021. Photo : Eduardo Bustillos

OBORO est ravi de vous accueillir dans ses espaces pour notre premier « vrai » vernissage en presque 3 ans !

À partir de 17 h, joignez-vous à nous pour l’ouverture des expositions Clairières de Caroline Gagné dans la Salle Daniel-Dion et Su Schnee, et Mapu : territoire sacré de Sarabeth Triviño dans la petite galerie. Les expositions se poursuivent jusqu’au 15 octobre.

(+) Lire plus
Double vernissage

Caroline Gagné, still from the installation Autofading_Se disparaître, 2021

Sarabeth Triviño, Larmes (détail), 2021. Photo : Eduardo Bustillos

Caroline Gagné vit et travaille à Québec et à Saint-Jean-Port-Joli. Elle détient un baccalauréat en arts visuels (1998) et une maîtrise interdisciplinaire en art avec distinction (2012) de l’Université Laval. Elle a participé, entre autres, à la Biennale nationale de sculpture contemporaine (Trois-Rivières), à la biennale Manif d’art et au Mois Multi (Québec), au festival Temps d’images (Montréal), au FIMAV (Victoriaville), aux Instants fertiles (Saint-Nazaire, France). Ses œuvres ont également été exposées à Occurrence (Montréal), à la Galerie d’art Stewart Hall (Pointe-Claire), à la Galerie de l’UQAM (Montréal), à Sporobole (Sherbrooke), à la Stryx Gallery, (Birmingham, Angleterre), au Lieu et à VU (Québec), et à Daïmon (Gatineau). En 2011, l’installation sonore CARGO lui a valu un Prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec. En 2020, la collection nationale du Musée d’art contemporain de Montréal fait l’acquisition de son œuvre Le bruit des icebergs pour l’intégrer à sa collection permanente. Active dans son milieu, elle a assuré la direction artistique du centre d’artistes Avatar de 2013 à 2019.

carolinegagne.ca/fr

Sarabeth Triviño est une artiste textile d’origine chilienne qui vit et travaille à Tio’tia:ke/Montréal. Elle devient membre artisane professionnelle du Conseil des métiers d’arts du Québec en 2008 et en 2017, elle complète le baccalauréat en art visuels et médiatiques de l’UQÀM. Elle est présentement candidate à la maîtrise en Fibres & Material Practices à l’Université Concordia. Depuis quelques années, elle travaille comme artisane et artiste visuelle et intègre les techniques du crochet, macramé, tricot et broderie dans ses projets. Engagée, sa pratique artistique en textile s’inspire des problématiques environnementales et sociales à connotations féministes.