Lewis Kaye Écrire sur l’art sonore

Date(s) : 26 jun au 18 aoû 2012

Résidence

T. Haldenby, 2007

Reanimating Audio Art: The Archive as Network and Community, Lewis Kaye
esse arts + opinions No 78 (Printemps / Été 2013)
Lire ICI (en anglais)

L’expérience du son est inséparable de l’expérience de l’espace dans lequel l’écoute se produit. Cela est particulièrement vrai dans le cas de l’art sonore, une pratique qui souvent évite le traditionnel spectacle sur scène au profit d’une présentation spatiale non linéaire et expérimentale. Les œuvres d’art sonore sont souvent conçues pour des espaces et systèmes de diffusion spécifiques. Alors en quoi l’expérience de l’art sonore est-elle affectée lorsqu’on modifie l’aspect spatial de sa présentation? Un tel changement est-il comparable au remix en musique? Quel est l’apport de l’artiste dans ces changements? Ces choix sont-ils du ressort du commissaire? Peut-on comparer l’organisation d’une exposition de groupe à la création d’un mashup – un amalgame de plusieurs pièces constituant une nouvelle œuvre qui retient toutefois le caractère et la sonorité de ses composantes?

(+) Lire plus

T. Haldenby, 2007

Lewis Kaye est artiste sonore, éducateur, et chercheur en sciences médiatiques basé à Toronto. Il est actuellement professeur dans le département de communications à l’Université Wilfrid Laurier et détient un doctorat du programme conjoint en communications et culture des universités York et Ryerson, à Toronto. Ses recherches et enseignements portent sur divers sujets, dont le rapport entre les technologies, l’espace, et l’expérience du son, et entre la culture numérique et la matérialité de l’art médiatique.

(+) Partenaire(s)